Découvrez les lauréats du Prix 6Mois !

19 octobre 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Découvrez les lauréats du Prix 6Mois !

Le Prix 6Mois a révélé, le 18 octobre, ses lauréats 2021 : la Vénézuélienne Fabiola Ferrero et le Marocain Seif Kousmate. Deux photojournalistes capturant les maux de leurs communautés.

Créée il y a dix ans, la revue 6Mois s’attache à faire la part belle au photojournalisme. Depuis deux ans, elle a lancé, en parallèle de son activité principale, un prix photographique de 10 000 euros destiné à soutenir les auteurs. Cette année, 177 candidats, venus de 40 pays différents ont répondu à l’appel, et le jury, composé notamment de Martina Bacigalupo, directrice photo de 6Mois, Lekgheto Makola, directeur du Javett Art Center à Johannesburg, ou encore Tess Raimbeau, éditrice photo à Libération, a sélectionné douze finalistes. Le 18 octobre, les deux lauréats 2021 ont été révélés : Fabiola Ferrero et Seif Kousmate. Deux auteurs racontant, chacun à leur manière, leurs communautés respectives : au Venezuela et au Maroc. Ils se partagent tous deux la dotation du prix.

Un appel déchirant

Journaliste de formation, Fabiola Ferrero, née en 1991, s’intéresse, depuis plusieurs années, à la chute du Venezuela – où plus de cinq millions d’habitants ont été contraints à l’exil. « Je ne me demande pas ce qui s’est passé pour que le pays de mon enfance devienne ce qu’il est aujourd’hui, mais comment cela affecte nos âmes », confie-t-elle. Privilégiant une écriture photographique à fleur de peau, l’autrice fait naître des émotions, et crie, à travers ses compositions, la douleur d’une nation en quête de sens, fragilisée par une crise qui dure et s’enlise. Un travail des plus poignants.

Dans Waha, Seif Kousmate, née en 1988, documente quant à lui la disparition des oasis marocaines, dont les deux tiers ont disparu de la carte, suite au réchauffement climatique. Une métamorphose qui touche des communautés entières, contraintes de quitter leurs terres pour migrer vers les villes, dans l’espoir d’une existence plus paisible. Entre conte et réalisme, l’artiste capture des détails infimes – les dates, la peau morte des palmiers ou même le feu – pour ériger un univers sec, brûlant, illustrant la dégradation future.

C’est avec sensibilité que les lauréats du Prix 6Mois font état des difficultés de leurs territoires respectifs. En captant les peines des hommes, contraints à quitter un espace qui ne leur assure plus la vie, ils lancent un appel. Un appel déchirant, résonnant dans la beauté de leurs images.

© Fabiola Ferrero

© Fabiola Ferrero

© Seif Kousmate

© Seif Kousmate

Image d’ouverture : © Seif Kousmate

Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
© Craig-Whitehead
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
Dans la rue, au cœur du fourmillement de la foule ou au fil des bâtiments qui façonnent la réalité urbaine, les photographes n’ont de...
16 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
© Veronique Van Hoorick / Instagram
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram partagent un attrait pour les images au grain saillant. Dans des approches...
16 avril 2024   •