Errance canadienne 

21 mai 2020   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Errance canadienne 

Originaire de Chambéry et installé à Montréal, Thibaut Ketterer, part à la découverte de l’Île-du-Prince-Édouard. Il dresse dans P.E.I – un livre et un journal – un doux portrait de la province.

L’histoire d’amour entre Thibaut Ketterer et le 8e art débute en 2007 lors d’un voyage en Suède. Depuis, la relation ne fait que s’intensifier. « Le voyage me permet d’errer et c’est un prétexte qui me conduit à prendre des photos. Je découvre de nouvelles cultures tout en développant un contenu visuel humaniste », explique l’artiste diplômé du Cégep de Matane au Québec. Son approche favorite ? La photographie documentaire. Après avoir sillonné l’Europe avec son boîtier pour suivre des groupes de musique Punk, Thibaut Ketterer photographie la plus petite province du Canada : l’Île-du-Prince-Édouard. « Lorsque j’ai débuté le projet, il y avait deux volets dans mon esprit. Un livre, P.E.I., avec des paysages, des textures, sans jamais voir âme qui vive. Et un journal, P.E.I.- In Between, présentant des portraits des habitants et touristes que je croisais sur mon chemin », confie-t-il.

Un projet à double dimension

La pêche aux homards à Tignish, un match de baseball ou un motel abandonné, les souvenirs sont nombreux pour le Canadien d’adoption. « J’accorde toujours beaucoup d’importance à réaliser des sujets qui me sont proches. Sur le Canada donc, mais aussi sur les Alpes françaises – ma famille y habite toujours. Je souhaite connaître au mieux l’environnement dans lequel je vis pour réduire au maximum mon empreinte écologique. » En plus de pratiquer, il collectionne des livres photo. Cela explique en partie sa volonté de concevoir un objet original. P.E.I., de petite taille, fait référence à un carnet de voyage dont les images miniatures évoquent les visuels d’un négatif 120 mm. « En opposition à cette petitesse, j’aimais cette idée d’avoir un grand journal, P.E.I. – In Between, avec de larges portraits nous rappelant l’esthétisme d’une gazette locale », commente Thibaut Ketterer. Inspiré par de nombreux noms du 8e art, l’auteur porte un regard attentif sur des artistes émergents tels que Yann Gross, Cristian Ordóñez, Marco Marzocchi ou encore Jason Koxvold. Un double projet où la photographie documentaire se teinte de légèreté.

 

P.E.I. – In Between, Éditions Bourrasques, 20 dollars, 22 p.

© Thibaut Ketterer© Thibaut Ketterer
© Thibaut Ketterer© Thibaut Ketterer
© Thibaut Ketterer© Thibaut Ketterer

© Thibaut Ketterer© Thibaut Ketterer

© Thibaut Ketterer© Thibaut Ketterer

© Thibaut Ketterer© Thibaut Ketterer© Thibaut Ketterer

© Thibaut Ketterer

Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine