Expérimentations amoureuses

18 mai 2017   •  
Écrit par Anaïs Viand
Expérimentations amoureuses
Pixy Liao est une jeune photographe qui s’interroge sur les relations humaines. En 2007, elle commence à photographier son compagnon, Moro, dans des positions incongrues et en même temps très symboliques. Pour Fisheye, elle revient sur ce projet photo-sociologique.

Fisheye Magazine : Comment es-tu devenue photographe ?

Pixy Liao : J’étais une graphiste indépendante. Mais je n’aimais pas avoir le contrôle final  sur mon travail. Je voulais plus de liberté dans ma carrière. Après avoir regardé le film Blow-Up, j’ai pris ma décision de devenir photographe. Je me suis donc rendue aux États-Unis pour étudier la photographie et commencer ma nouvelle carrière.

Quelle est ton approche de la photographie ?

Pour moi, la photographie est un outil. C’est comme la peinture, sauf que le photographe « peint » avec la réalité.

liao-Interview-FisheyeMagazine01
Homemade Sushi, 2011, Extrait de Experimental Relationship © Pixy Liao

Quel est le propos de cette série Experimental Relationship (en français, “relations expérimentales”) ?

Au départ, je voulais juste légitimer notre relation. Plus j’ai travaillé sur ce projet et plus, il me fallait mener un travail sur la compréhension des relations en général. Je trouvais que la relation interpersonnelle était finalement trop limitée, je voulais m’amuser et vivre des expériences. Lorsque j’ai commencé le projet, cela faisait deux ans que nous étions ensemble. Je traitais ce projet et notre relation comme une expérience. Je me demandais combien de temps cela durerait et dans quelle mesure je pouvais pousser la limite d’une relation hétérosexuelle. Le projet est en cours et nous avons l’intention de le poursuivre tant que nous sommes ensemble.

Quelle a été ta source d’inspiration pour cette série ?

La plupart du temps, c’est notre vie quotidienne qui m’inspire. Aussi, je suis une avide lectrice d’images. Certaines de mes photos sont des réponses aux visuels vus dans les médias d’art ou de masse.

Est-ce qu’on peut dire que Moro joue le rôle de muse ?

C’est 100% correcte ! Je ne peux imaginer mon travail avec une autre personne.

Est-ce que la mise en scène est pensée à deux ?

Lorsque nous prenons des photographies, je lui dis toujours ce que je veux. Nous essayons souvent plusieurs fois. Et pendant ces essais, il improvisait quelquefois et il essayait en fonction de ce qu’il ressentait. Cela pouvait être un geste, une pose ou même une expression faciale : il me donnait ses sentiments réels dans des situations créées de toutes pièces. Souvent, les idées de mise en scène me viennent durant mes rêves. 

liao-Interview-FisheyeMagazine10
Spit, 2014, Extrait de Experimental Relationship  © Pixy Liao

Est-ce que ton approche photographique a évolué depuis que tu photographies ton copain ?

Avant de l’avoir rencontré, prendre des photos se résumait juste au geste technique. Après l’avoir rencontré, mes photographies sont devenues la mise en image de mes idées.

S’agit-il d’une série intime ?

Pas vraiment. Chaque photo est une idée préconçue et non une documentation de notre vie réelle. On pourrait croire qu’il s’agit là de moments intimes de la vie quotidienne d’un couple, mais je considère ces photos comme des œuvres d’art, et uniquement. Cela implique parfois des compromis et des négociations. Parce que je dois obtenir l’accord de mon partenaire avant de prendre chaque photo. Mais heureusement, il accepte mon travail.

Qu’as-tu appris de lui à travers ce projet ?

C’est un acteur né !

Et concernant votre couple et les relations en général ?

J’ai appris que les relations sont toujours changeantes.

Pourrais-tu décrire cette série en trois mots ?

Amour, expérience et équilibre.

 liao-Interview-FisheyeMagazine03liao-Interview-FisheyeMagazine05liao-Interview-FisheyeMagazine07liao-Interview-FisheyeMagazine08liao-Interview-FisheyeMagazine09from 201502_4748 001201523_484950 001liao-Interview-FisheyeMagazine06

En (sa)voir plus

→ Découvrez l’intégralité du travail de Pixy Liao sur son site Internet : pixyliao.com

→ Suivez-la sur Instagram : @bloodypixy

Explorez
Les coups de cœur #498 : Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno
© Tommy Keith
Les coups de cœur #498 : Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno
Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno, nos coups de cœur de la semaine, dépeignent le paysage alentour chacun à leur manière. Le...
24 juin 2024   •  
La sélection Instagram #459 : berceuses imagées
© doongood_666 / Instagram
La sélection Instagram #459 : berceuses imagées
Un petit somme à l’ombre d’un pommier ou un rêve érotique dans un love hotel, les artistes de notre sélection Instagram de la semaine...
18 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Les coups de cœur #497 : Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi
© Leila Calvaruso
Les coups de cœur #497 : Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi
Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi, nos coups de cœur de la semaine, documentent la vie quotidienne à l’aide de leur boîtier. La...
17 juin 2024   •  
Dans l'œil d'Anne-Laure Étienne : portrait flambant sous le soleil d'Ardèche
© Anne-Laure Étienne, Cindy
Dans l’œil d’Anne-Laure Étienne : portrait flambant sous le soleil d’Ardèche
Cette semaine, plongée dans l’œil d'Anne-Laure Étienne, qui met son regard aiguisé et ses mises en scène colorées au service des arts...
10 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l'œil d'Igor Furtado : expressions queer tropicales
© Igor Furtado, Corpo Trópico
Dans l’œil d’Igor Furtado : expressions queer tropicales
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Igor Furtado. Le photographe célèbre la beauté des communautés LGBTQIA+ brésiliennes, toujours en...
24 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
10/10 pour la jeune création contemporaine
© Sofiya Loriashvili
10/10 pour la jeune création contemporaine
Pour la semaine d’ouverture des Rencontres d’Arles 2024, Archevêché by Fisheye présente une série de rendez-vous incontournables ! Parmi...
24 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les coups de cœur #498 : Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno
© Tommy Keith
Les coups de cœur #498 : Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno
Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno, nos coups de cœur de la semaine, dépeignent le paysage alentour chacun à leur manière. Le...
24 juin 2024   •  
Les images de la semaine du 17.06.24 au 23.06.24 : visions d'actualité
© Chloé Azzopardi
Les images de la semaine du 17.06.24 au 23.06.24 : visions d’actualité
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine puisent dans notre époque contemporaine pour s'immerger dans des problématiques...
23 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill