Gabriel Dia et son éventail coloré des sexualités

07 mai 2021   •  
Écrit par Finley Cutts
Gabriel Dia et son éventail coloré des sexualités

« Depuis l’adolescence, j’ai été confronté à ce choix entre l’hétérosexualité et l’homosexualité, et pourtant à l’intérieur de moi, j’étais, et je suis toujours, persuadé qu’on peut tomber amoureux d’un être et pas d’un genre », avance Gabriel Dia. Le photographe sénégalais, qui déplore que l’homosexualité soit encore un crime pénal dans son pays natal, compose avec Orange ou Green une ode florale à la fluidité du genre. Influencé par les écritures singulières de Sarah Moon, Paolo Roversi, Dominique Issermann ou encore Sebastião Salgado, l’artiste se voue à exprimer le beau. Car, malgré les styles divergeant de ces grandes personnalités, chacun à sa manière, donne la primauté à l’esthétique. Pour Gabriel Dia, cela se traduit par une réflexion autour des couleurs. « C’est la vie, à l’image de l’amour dans toutes ses formes », explique-t-il. Et pour rythmer ses images, l’auteur partage un poème léger et doux, où le spectre infini des couleurs fait écho aux innombrables nuances de la sexualité.

© Gabriel Dia

Orange ou green

Je m’appelle orange mais parfois je suis green.

Parfois j’aime le rose, parfois j’aime le bleu.

Parfois j’ai les cheveux courts, parfois ils sont longs.

Parfois j’ai des gros seins, parfois ils sont moins gros.

Parfois j’ai une posture dite masculine, parfois j’ai une posture dite féminine.

Parfois je fais des caprices, parfois je n’en fais pas.

Parfois j’ai des poils, parfois je n’en ai pas.

Parfois j’aime les hommes, parfois j’aime les femmes.

Parfois je ris, parfois je pleure.

Je pense juste que je n’ai pas de préférence.

© Gabriel Dia

 

© Gabriel Dia

 

© Gabriel Dia

 

© Gabriel Dia

 

© Gabriel Dia

 

© Gabriel Dia

© Gabriel Dia

© Gabriel Dia

© Gabriel Dia

 

© Gabriel Dia

 

© Gabriel Dia

Orange ou Green © Gabriel Dia

Explorez
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l'histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Yevonde Middleton Vivex, *John Gielgud as Richard II in 'Richard of Bordeaux'*, 1933 by colour print NPG x11658. © National Portrait Gallery, London
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l’histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Jusqu’au 18 novembre, les 1 200 mètres carrés du deuxième étage du Centre Pompidou-Metz se transforment en une promenade temporelle pour...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Les Cowboys Créoles dans l'objectif de Chloé Kerleroux
© Chloé Kerleroux
Les Cowboys Créoles dans l’objectif de Chloé Kerleroux
Avec la série Cowboys Créoles, Chloé Kerleroux rend hommage à la figure du vacher noir, personnage emblématique de l’histoire...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Odette England : armes de proies
© Odette England
Odette England : armes de proies
Dans Woman Wearing Ring Shields Face From Flash, Odette England met en lumière le parallèle existant entre photographie et armes à feu....
18 juillet 2024   •  
Écrit par Gwénaëlle Fliti
Focus : la voie des femmes
© Paola Paredes
Focus : la voie des femmes
Depuis plus de deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans...
17 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l'histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Yevonde Middleton Vivex, *John Gielgud as Richard II in 'Richard of Bordeaux'*, 1933 by colour print NPG x11658. © National Portrait Gallery, London
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l’histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Jusqu’au 18 novembre, les 1 200 mètres carrés du deuxième étage du Centre Pompidou-Metz se transforment en une promenade temporelle pour...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
© Ludivoca De Santis
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
Collections d’images venues de rêves lucides, Onironautica de Ludovica De Santis interroge, au travers de mises en scène intrigantes...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Le Jardin du Lunch : les boulettes de Proust
© Pascal Sgro
Le Jardin du Lunch : les boulettes de Proust
Entre nostalgie et humour, le photographe belge Pascal Sgro saisit, dans sa série en cours Le Jardin du Lunch, la bienveillante laideur...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Les Cowboys Créoles dans l'objectif de Chloé Kerleroux
© Chloé Kerleroux
Les Cowboys Créoles dans l’objectif de Chloé Kerleroux
Avec la série Cowboys Créoles, Chloé Kerleroux rend hommage à la figure du vacher noir, personnage emblématique de l’histoire...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Costanza Spina