La sélection Instagram #128

13 février 2018   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #128

Vous êtes en manque d’inspiration ? Découvrez les comptes Instagram qui nous ont tapé dans l’œil cette semaine.

@david.mirete

Sur son compte Instagram, David Mirete, partage ses réflexions sur la disparition. Face aux paysages qu’il nous propose, mis de côté par l’homme ou abîmés par le temps, on est forcés de se poser un instant et de s’interroger : quel est notre impact sur l’environnement ? comment préserver la nature qui nous entoure ?

© david.mirete / Instagram

@delfinacarmona

La vie de Delfi Carmona est teintée de couleurs. La photographe argentine basée à Buenos Aires joue avec les formes de représentations et questionne le corps. Ses images respirent la chaleur et la bonne humeur.

© Delfi Carmona / Instagram

@fredacorinebanks

« Je capture la beauté dans sa forme la plus pure », peut-on lire sur le site de Freda Banks. Ses photographies, prises sur les côtes et les collines de Californie, alternent paysages et portraits dans une atmosphère épurée, où le rêve semble s’inviter. Les femmes pensives de ses clichés et les tons rosés nous plongent dans un monde délicat dont il est difficile de s’extirper.

© Freda Banks / Instagram

© Freda Banks / Instagram

@mariopoljac

La pénombre est reine dans les photographies de Mario Poljac. Elle occupe l’image et y distille une part de mystère. Les paysages y sont sombres et inquiétants, les bâtiments, désaffectés. Quant aux portraits, ils paraissent impénétrables… Un compte dont l’esthétique rappelle celles de thrillers glaçants et captivants !

© Mario Poljac / Instagram

© Mario Poljac / Instagram

@etrav

Les images d’Elliott Travis évoquent des scènes de films. Ce photographe et réalisateur venu de Los Angeles nous émerveille grâce à ses clichés qui semblent pris dans le mouvement. Si les scènes présentées intriguent, ce sont ses choix de couleurs qui séduisent et invitent au voyage.

© Elliott Travis / Instagram

© Elliott Travis / Instagram

@nazarethbenuzio

Il y a quelque chose de profondément attirant dans les images de Nazareth Benuzio. On y trouve cafés désertés, éclairés par la lumière matinale, silhouettes errantes et portraits songeurs. Prises sur le vif ou mises en scène, chaque photographie possède une histoire particulière, un aura qui nous appelle irrésistiblement.

© Nazareth Benuzio / Instagram

© Nazareth Benuzio / Instagram

Explorez
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
L’écocide en ligne de mire
© Oleksandra Zborovska, When The River Left The Shores, 2023
L’écocide en ligne de mire
Ce terme est brutalement réapparu dans l’actualité avec la guerre en Ukraine et la destruction du barrage de Kakhovka, dans le sud du...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas