La sélection Instagram #217

29 octobre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #217

Tendres rêveries et mises en scène énigmatiques composent cette sélection Instagram #217. Un ensemble dépaysant, nous invitant à oublier le froid automnal pour nous évader l’espace d’un instant.

@martathisner

Installée à Stockholm, Märta Thisner réalise des commandes et des travaux personnels avec la même originalité. Prises au flash, ses images révèlent une étrange réalité, aussi drôle que charmante. En jouant avec les corps et les proportions, elle réinvente la notion de beauté et revendique une photographie de mode libérée.

© Märta Thisner / Instagram© Märta Thisner / Instagram

© Märta Thisner / Instagram

@moreabout_rwilliamc

Avis aux globe-trotteurs, le compte Instagram de Romano Ceccatelli est fait pour vous. Pris à l’argentique, ses clichés capturent des paysages sauvages où errent des âmes vagabondes. Teintée d’une douce mélancolie, la galerie ne nous donne qu’une envie : découvrir des terres lointaines.

© Romano Ceccatelli / Instagram© Romano Ceccatelli / Instagram

© Romano Ceccatelli / Instagram

@tats.aavedra

Outre le cinéma, et la vidéo, Tatiana Saavedra pratique aussi la photographie. Une heureuse découverte qui nous emporte dans un univers poétique, où les corps s’harmonisent avec la nature.

© Tatiana Saavedra / Instagram© Tatiana Saavedra / Instagram

© Tatiana Saavedra / Instagram

@recto.verso_

Bienvenue dans l’univers de Houssam Eddine Gorfti. Ce photographe venu de Casablanca fait de son boîtier un outil pour capturer les rêves. Ses créations, mises en scène aériennes et métaphoriques, transforment notre monde en un territoire imaginaire, aux possibilités infinies.

© Houssam Eddine Gorfti / Instagram© Houssam Eddine Gorfti / Instagram

© Houssam Eddine Gorfti / Instagram

@javigarciastreet

Nous ne savons que peu de choses du photographe derrière le pseudonyme @javigarciastreet. Entre paysages urbains, passants croisés au hasard et horizons naturels, il saisit la réalité du quotidien comme il crée des ambiances oniriques parfois proches du pictural.

© javigarciastreet / Instagram© javigarciastreet / Instagram

© javigarciastreet / Instagram

@thewintersupersoldier

Les ambiances brumeuses ont la côte sur les réseaux. Celles du photographe chilien Felipe OA sont épaisses et créent des espaces incertains d’où tout peut surgir : un bateau fantôme comme des silhouettes errantes. Mais, quels que soient ses sujets, c’est le plus souvent la lumière qui jaillit.

© Felipe OA / Instagram© Felipe OA / Instagram

© Felipe OA / Instagram

@baronegan

L’artiste David Egan a déjà une expérience solide du 8e art. Diplômé en photographie de l’Academy of Art de San Francisco, il travaille aussi bien la couleur que le noir et blanc. Ses images désincarnées ne sont pas sans rappeler l’héritage de la New Topographics et relèvent ainsi les traces de l’homme sur le paysage.

© Davis Egan / Instagram© Davis Egan / Instagram

© David Egan / Instagram

Image d’ouverture : © Tatiana Saavedra / Instagram

Explorez
Massimiliano Perasso ou les larmes sublimes de la mélancolie
© Massimiliano Perasso
Massimiliano Perasso ou les larmes sublimes de la mélancolie
Dans l'objectif de Massimiliano Perasso, il y a « la vie en marge, le long des frontières », déclare celui-ci. Né à Genève, en Italie, ce...
21 novembre 2023   •  
Écrit par Milena Ill
La sélection Instagram #221
La sélection Instagram #221
Le mardi, on vous propose de faire le plein d'inspiration ! Street photo, poésie, ou engagement, chacun pourra s'y retrouver avec notre...
26 novembre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #220
La sélection Instagram #220
Explorations urbaines, portraits atypiques et panoramas dépaysants… Les photographes de cette sélection Instagram #220 nous emmènent loin...
19 novembre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #216
La sélection Instagram #216
Des portraits, des couples, des produits manufacturés, l'habitat et la destruction... Cette sélection Instagram est comme nous sommes, le...
22 octobre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill