La sélection Instagram #241

La sélection Instagram #241

Les photographes de cette sélection Instagram #241 se dissimulent derrière des univers et des personnalités différents, mais un même leitmotiv les réunit : raconter des histoires à travers des instants suspendus. Une collection apaisante et inspirante.

@bambinomuere

« Bienvenue dans mon monde pastel » annonce la photographe dissimulée derrière le pseudo bambinomuere (Bambi n’est pas mort). Installée à Madrid, l’artiste parcourt les rues de sa ville ainsi que les plages de Benidorm, une station balnéaire espagnole. Une plongée visuelle dans un univers rempli de candeur. 

© bambinomuere / Instagram© bambinomuere / Instagram

© bambinomuere / Instagram

@higrace_

Grace Kim aime capturer des moments authentiques qui racontent une histoire. Elle partage des images de sa ville — Los Angeles — loin des fourmillements de la foule habituelle. Ce compte invite à une contemplation calme et silencieuse. 

© Grace Kim / Instagram© Grace Kim / Instagram

© Grace Kim / Instagram

@arcadidemiguel

Très discret, le photographe dévoile une part de sa personnalité à travers ses clichés noir et blanc. Entre mystère et goût du risque, une poésie émane de ce compte Instagram. 

© arcadidemiguel / Instagram© arcadidemiguel / Instagram

© arcadidemiguel / Instagram

@jay__mac

Les deux passions de Jimmy Mac ? Le cinéma et la photographie. En témoigne le compte Instagram de cet artiste américain. Inspiré par la beauté du monde, il a tout naturellement choisi de la capturer. Une jolie découverte.

© Jimmy Mac / Instagram© Jimmy Mac / Instagram

© Jimmy Mac / Instagram

@erraant

« Un espoir en moins, une photo en plus », annonce en guise d’introduction Nikita Vasilev. Ce photographe russe, dont on ne connaît rien, affiche sur son compte Instagram quelques-unes de ses explorations.

© Nikita Vasilev / Instagram© Nikita Vasilev / Instagram

© Nikita Vasilev / Instagram

Image d’ouverture © Jimmy Mac / Instagram

Explorez
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
© Jacques Sonck / Courtesy Gallery FIFTY ONE
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
La 8e édition du Photo Brussels Festival vient d’ouvrir dans la capitale européenne. Avec au menu 56 expositions réunissant 300 artistes...
07 février 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
© Abhishek Khedekar 2023 courtesy Loose Joints
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
Pendant plusieurs années, Abhishek Khedekar s’est immiscé dans le quotidien d’une communauté nomade indienne composée d’une centaine de...
28 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •