La sélection Instagram #264

22 septembre 2020   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #264

Mises en scène raffinées, promenades dans la nuit ou virée dans l’absurde, les photographes de notre sélection Instagram #264 vous invitent à vous perdre dans leur imagination débridée.

@_ozbarak

On ne connaît rien de l’artiste qui porte le pseudo _ozbarak mais on devine son amour pour les histoires et les gens. Un compte à suivre de près.

© _ozbarak / Instagram

© ozbarak / Instagram

@kostyarassokhin

Installé à Moscou, Костя Рассохин publie sur Instagram ses portraits aux influences picturales. À l’aide d’une palette de tons chauds, le photographe joue avec les lumières et les matières pour magnifier ses sujets. Un compte des plus élégants.

© Костя Рассохин / Instagram© Костя Рассохин / Instagram

© Костя Рассохин / Instagram

@leawormsbachphotography

Léa Wormsbach est une photographe établie à Berlin qui se spécialise dans la photographie de mode. Sous la lumière matinale comme à la tombée de la nuit, elle réalise des mises en scène raffinées et transforme notre monde en un Éden paisible.

© Léa Wormsbach / Instagram© Léa Wormsbach / Instagram

© Léa Wormsbach / Instagram

@anajugob

Avez-vous peur du noir ? Ana Julie Gobbi, une designer venue d’Argentine, ère dans la nuit sombre à la recherche de traces humaines. Fenêtres illuminées, soleil rougeoyant… Ces sources de lumière deviennent des métaphores de notre solitude.

© Ana Julia Gobbi / Instagram© Ana Julia Gobbi / Instagram

© Ana Julia Gobbi / Instagram

 @ovidiuselaru_

« L’art n’est pas ce que vous voyez, mais ce que vous faites voir aux autres », annonce Ovidiu Selaru, en guise de description d’une image. Ce street photgraphe installé à Londres nous propose une déambulation urbaine où la lumière guide toujours nos pas.

© Ovidiu Selaru / Instagram© Ovidiu Selaru / Instagram

© Ovidiu Selaru / Instagram

Explorez
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
12 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Les détournements colorés de Clairéjo
© Clairéjo, « Cœur fendu »
Les détournements colorés de Clairéjo
Depuis près de deux ans, Claire Brault et Jeohan Bonillo conjuguent photographie et broderie en redonnant une âme à des clichés oubliés....
11 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Le cycle de la vie, R’lyeh et Jan Švankmajer : dans la photothèque d’Elena Helfrecht
Si tu devais ne choisir qu’une seule de tes images, laquelle serait-ce ? © Elena Helfrecht
Le cycle de la vie, R’lyeh et Jan Švankmajer : dans la photothèque d’Elena Helfrecht
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
10 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill