La sélection Instagram #303

22 juin 2021   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #303

Transformer pour mieux créer… Qu’ils s’inspirent de leur domaine de prédilection, de leur quotidien, ou de la nature, les photographes de notre sélection Instagram #303 brillent par leur inventivité et deviennent les conteurs de récits inédits.

@by.strangee

Entre deux shootings éditoriaux, la photographe polonaise Magdalena Wojtanek capture des instants insolites. Au flash, dans la pénombre, elle illumine avec une énergie palpable des scènes aussi incroyables qu’amusantes. Une manière ludique de déconstruire les codes de la mode.

© Magdalena Wojtanek / Instagram© Magdalena Wojtanek / Instagram

© Magdalena Wojtanek / Instagram

@luisdalvan

Chaque série du photographe Luis Dalvan conte des songes passés. Ses clichés cinématographiques, très esthétiques voire illusoires, rendent hommage avec lyrisme au corps. Dans ses portraits se concentre toute la finesse des émotions humaines, passant de la solitude à l’amour. 

© Luis Dalvan

© Luis Dalvan / Instagram

@jaydenju_

Natures mortes sublimées par un flou artistique, jeux d’ombres et de lumières, portraits sensibles… Le compte Instagram de @jaydenju brille par sa grande délicatesse. Pensées comme des « poèmes floraux », ses créations nous invitent à contempler le monde avec sensibilité.

© jaydenju_ / Instagram© jaydenju_ / Instagram

© jaydenju_ / Instagram

@valnptrsn

La photographe Argentine Valen Petersen capture la nuit et les fin de soirées colorées. Avec ses flashs spontanés, elle nous livre l’histoire de son monde. En mêlant poésie, impulsivité et technique, Valen Petersen crée un univers sans trace humaine, mais rempli de vitalité. 

© Valen Petersen© Valen Petersen

© Valen Petersen / Instagram

@valearendar

À l’heure bleue, la photographe Valeria Arendar s’immerge dans la nature et capture des scènes fantasmagoriques. En jouant avec les reflets, les éléments, les matières, elle déconstruit les corps et transforme la végétation en œuvre abstraite. Un compte qui plaira aux amoureux des balades nocturnes.

© Valeria Arendar / Instagram© Valeria Arendar / Instagram

© Valeria Arendar / Instagram

Image d’ouverture : © Magdalena Wojtanek / Instagram

Explorez
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
© Craig-Whitehead
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
Dans la rue, au cœur du fourmillement de la foule ou au fil des bâtiments qui façonnent la réalité urbaine, les photographes n’ont de...
16 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
© Nancy Jesse
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
En ce mois d’avril, la ville de Bordeaux célèbre le 8e art. Parmi les nombreuses expositions à découvrir figure Fotohaus Bordeaux, qui...
11 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
© Maewenn Bourcelot
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine creusent l'énigme derrière les images, puisent dans les possibilités du 8e art...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas