La sélection Instagram #313

31 août 2021   •  
Écrit par Joachim Delestrade
La sélection Instagram #313

Des couleurs, de la solitude et des couchers de soleil pour terminer cette période estivale. Les photographes de notre sélection Instagram #313 clôturent ces vacances avec des créations pleines de mélancolie, et d’éclats.

@drevanss

Drew Evans sillonne la Californie à la recherche d’une paix intérieure. Ses clichés représentent un monde construit par les humains, mais sans ses architectes. Abandonné. L’artiste en tire toute la poésie et la quiétude de la solitude.

© Drew Evans / Instagram© Drew Evans / Instagram

© Drew Evans / Instagram

@ventura_sales

Installé à Lisbonne, Tiago Ventura Sales s’élève jusqu’au ciel pour capturer des moments uniques. Architecture ou nature, le créateur recherche toujours l’élément qui nous fera voyager.

© Tiago Ventura Sales / Instagram© Tiago Ventura Sales / Instagram

© Tiago Ventura Sales / Instagram

@al_bliss

« Le laboratoire des services du rêve », c’est ainsi qu’@al_bliss décrit son travail. Sa galerie digitale est une porte ouverte vers un monde onirique, poétique et coloré. Son travail est-il une méditation sur le réel, ou un échappatoire  ? À vous d’en juger !

@al_bliss / Instagram@al_bliss / Instagram

© @al_bliss / Instagram

@filmbysteven

Le compte Instagram de @filmbysteven invite à la sérénité. Avec ses représentations de ville, ses paysage ou encore ses couchers de soleil, l’artiste taquine nos sentiments. Avec des nuances rétro, des doubles expositions, le photographe présente son travail comme de la « nostalgie sur film ».

@filmbysteven / Instagram@filmbysteven / Instagram

© @filmbysteven / Instagram

@es__pigalle

@es__pigalle n’est qu’un pseudo. Derrière ce compte se cache une artiste influencée par le cinéma. Ses mises en scène réfléchies convoquent un air de mélancolie, où des couleurs chaudes bercent les mannequins.

@es__pigalle / Instagram@es__pigalle / Instagram

© @es__pigalle / Instagram

Image d’ouverture : © Tiago Ventura Sales

Explorez
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
© Marine Combes
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
Les Rencontres de la jeune photographie internationale célèbrent leurs 30 ans à Niort. Pour l’occasion, le festival propose aux neuf...
09 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d'un Tibet onirique
© Kin Coedel
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d’un Tibet onirique
Pour réaliser Dyal Thak, Kin Coedel s’est rendu à de multiples reprises sur le plateau tibétain. Là-bas, le photographe chinois a...
09 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
La sélection Instagram #449 : émerger de la torpeur
© Federica Belli / Instagram
La sélection Instagram #449 : émerger de la torpeur
Les images de notre sélection Instagram de la semaine évoquent, par la lumière, le style pictural ou la présence des sujets, un grand...
09 avril 2024   •  
Le Japon dans l'œil des photographes de Fisheye
© Momo Okabe
Le Japon dans l’œil des photographes de Fisheye
Qu'iels y habitent, le visitent, où l'imaginent dans des envolées visuelles oniriques, les photographes présent·es sur nos pages sont...
06 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
12 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas