La sélection Instagram #375

08 novembre 2022   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #375

Cette semaine, les comptes de notre sélection Instagram #375 diffusent mystère et onirisme. Le temps d’un regard, les images nous ensorcellent d’une magie éphémère. 

@eloy_raphael

« Photographe des ombres et de l’invisible »

. C’est ainsi que se définit Eloy Raphael, de son vrai nom Raphaël Tamburrini. Son œuvre monochrome, caractérisée par un mouvement et une mélancolie appuyé·es, dévoile des silhouettes fantomatiques qui viennent se mêler aux paysages picturaux et aux bâtiments inhospitaliers qu’il capture.

© Raphaël Tamburrini© Raphaël Tamburrini

© @eloy_raphael / Instagram

Le street photographer suédois Fredrik Axling nous embarque dans ses déambulations à Stockholm. Portraits granuleux, harmonie des couleurs et jeux d’ombres sont magnifiés par un sens rigoureux de la composition.

© Fredrik Axling

© @fredrik.axling / Instagram

@voyeurisme_contemporain

L’artiste français·e Alice Affre, alias @voyeurisme_contemporain, propose des portraits et mises en scènes alternant entre couleurs hyper-saturées et noirs et blancs graphiques. Le travail de ce·tte photographe non-binaire, engagé·e, s’attaque aux représentations des genres, de la sexualité et des tabous.

© Voyeurisme Contemporain

© @voyeurisme_contemporain / Instagram

@gaiabonanomiph

Une vue macroscopique de fleurs humidifiées par la rosée du matin, des ombres humaines ou naturelles flottantes… Quelques éléments teintés de poésie qui composent la galerie numérique de Gaia Bonanomi. Portant « un regard doux sur l’intimité », elle convoque nos sens pour déceler le mystère de ses métaphores visuelles. 

© Gaia Bonanomi / Instagram© Gaia Bonanomi / Instagram

© Gaia Bonanomi / Instagram

@christianmandersen

Directeur artistique, photographe et designer, Christian Møller Andersen nourrit son univers visuel de multiples influences. Graphiques, épurés et sophistiqués, ses clichés ne laissent transparaître aucun bruit ni défaut annexe. Avec minutie, l’artiste danois tente de remettre de l’ordre dans notre monde chancelant.

© Christian Møller Andersen / Instagram© Christian Møller Andersen / Instagram

© Christian Møller Andersen / Instagram

Image d’ouverture © Christian Møller Andersen / Instagram

Explorez
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
20 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
© Lara Lussheimer
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
Lara Lussheimer et Sara Tontorova, nos coups de cœur de la semaine, sont toutes deux en quête de métaphores. La première les fait émerger...
19 février 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina