La sélection Instagram #8

27 octobre 2015   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #8
Vous êtes en manque d’inspiration ? Découvrez notre sélection hebdomadaire des comptes Instagram qui nous ont tapé dans l’œil !

@tonyfutura

Coloré, esthétique et décalé: on apprécie le ton du graphiste et photographe Tony Futura. Très créatif, il alimente son compte plusieurs fois par semaine et le résultat fait toujours sourire. Dernière trouvaille ? Une version low-cost du Titanic. Avec un bateau en papier et des glaçons.

@tonyfutura
@tonyfutura

@LeoCarjaval

De la douceur, un tas de jolies filles et des échappées belles. Depuis le Costa Rica, Leo, 30 ans, partage son quotidien d’hôtel en hôtel avec beaucoup de sensibilité et un soupçon d’humour.

@LeoCarvajal
@LeoCarvajal

@Thiswildidea

Maddie est sûrement le chien le plus célèbre d’Instagram. Son propriétaire, le photographe Theron Humphrey l’a recueillie il y a plusieurs années. Très vite, il s’est rendu compte que Maddie est particulièrement docile et se laisse prendre en photo tous les jours. Le compte Instagram de Theron regorge donc de jolies photos insolites de la chouette vie de Maddie.

@Thiswildidea
@Thiswildidea

@light_witch

Parce que c’est bientôt Halloween, les trois derniers comptes de notre sélection ont été minutieusement choisis pour entrer dans le thème. On commence avec celui de Courtney Brooke, photographe, féministe, gothique, un brin ensorceleuse. La forêt est son terrain de jeu: elle y embarque ses quelques 44 mille abonnés à travers un jeu de piste photographique qui semble très inspiré du Projet Blair Witch.

© Courtney Brooke / Instagram
© Courtney Brooke / Instagram

@brittany__markert

Plusieurs influences couvent derrière les images de Brittany. Le romantisme, la littérature fantastique de la fin du 19e siècle, les films d’horreur… On aime ces références très marquées, qui enrobent un univers d’une étrangeté affirmée sans être glauque; et finalement très poétique.

© Brittany Markert / Instagram
© Brittany Markert / Instagram

@alison_scarpulla

Des prises de vue au 35 mm très éthérées, des portraits fantomatiques: là encore, le romantisme est une influence très forte. Alison est aussi fascinée par le folklore, la superstition et les atmosphères mystiques. Ses images sont magnifiques. On adore.

© Alison Scarpula / Instagram
© Alison Scarpulla / Instagram
Explorez
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •  
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Le Salon de la Photo présente les Zooms 2024 ! L’occasion de (re)découvrir Toujours Diane, le songe éveillé de Juliette Alhmah...
24 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Nos derniers articles
Voir tous les articles
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •