« La vie dans les villes », une exposition vue par la photographe Elina Kostabi

13 juillet 2017   •  
Écrit par Marie Moglia
"La vie dans les villes", une exposition vue par la photographe Elina Kostabi

Elina Kostabi est une photographe estonienne que nous avons rencontré à Arles. Elle nous a emmené visiter l’exposition de Michael Wolf, La vie dans les villes présentée – dans le cadre des Rencontres de la Photographie – à l’Église des Frères prêcheurs jusqu’au 27 août prochain.

Fisheye : Pourquoi avoir choisi cette exposition ?

J’aime beaucoup les installations, notamment les œuvres suspendues qui sont très impressionnantes. Je pense que l’accrochage, de manière générale, permet de rendre les photographies plus compréhensibles. Je veux dire, tout le monde prend des photos tout le temps. La photographie est l’art le plus proche des gens. Et je trouve que cette exposition en particulier permet d’ouvrir le regard et de considérer autrement l’approche quotidienne de la photographie.

The Real Toy Story, 2004, © Michael Wolf. Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

The Real Toy Story, 2004, © Michael Wolf. Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Quand as-tu découvert le travail de Michael Wolf ?

J’ai découvert Michael Wolf à travers Tokyo compression  et, à cause de la candeur de cette série, j’ai cru qu’il s’agissait du premier travail d’un jeune photographe [rires]. Ces images m’ont beaucoup émue et en me renseignant sur leur auteur, j’ai appris qu’en réalité Michael Wolf était un photojournaliste. C’est encore une raison pour laquelle il m’inspire beaucoup. Je pense qu’aujourd’hui la frontière entre le documentaire, le reportage et les beaux-arts devient étroite. C’est assez évident dans le travail de Michael Wolf et j’aime cette intelligence qu’il a, de montrer des images esthétiquement très belles, tout en délivrant un message très fort et très actuel.

Qu’est-ce qui t’inspire dans son travail ?

Je considère Michael Wolf comme l’une de mes principales inspirations parce que j’admire sa manière de raconter des histoires. Il a une méthodologie très rigoureuse. En même temps, en photographiant beaucoup l’extérieur, il est très proche des gens et ses images sont chargées d’émotions. Transparent City est un bon exemple. Il a réalisé au téléobjectif et ces vues géantes de buildings paraissent dépersonnalisées. Pourtant lorsqu’on s’approche des oeuvres, on s’aperçoit qu’elles recèlent de dizaines de détails très touchants.

De quelle manière son travail influence-t-il le tiens ?

Je travaille beaucoup à la campagne, car je m’intéresse aux gens qui adoptent des modes de vie alternatifs, loin des villes – contrairement à Michael Wolf. Mais je crois que nos images, si elles sont très différentes, expriment cette même idée d’une fragilité touchante, qui surplombe les scènes de vie, de routine qui sont photographiées.

Architecture of Density, 2005-2009, © Michael Wolf. Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Architecture of Density, 2005-2009, © Michael Wolf. Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Explorez
100% L'EXPO : immersion magnétique dans l'art émergent
© Daria Svertilova, Maisons éphémères, 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L'EXPO
100% L’EXPO : immersion magnétique dans l’art émergent
En accès libre et gratuit, le festival 100% L’EXPO revient pour une 6e édition au sein de la Grande Halle ainsi qu’en plein air dans le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
Tarek Mawad et les mouvements des corps
À l’instar de ses muses, Tarek Mawad, photographe de mode germano-égyptien, est porté par un mouvement permanent.
05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Ascension, Matthew Smith et les seuils du deuil
© Matthew Smith
Ascension, Matthew Smith et les seuils du deuil
Avec Ascension, le photographe Matthew Smith crée une ville imaginaire où traquer l’ombre de sa première femme disparue. L’occasion de...
03 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Les coups de cœur #486 : Cyril Laroche et Pauline Herlent
© Pauline Herlent
Les coups de cœur #486 : Cyril Laroche et Pauline Herlent
Cyril Laroche et Pauline Herlent, nos coups de cœur de la semaine, utilisent leur boîtier à des fins d’expérimentation du réel. Les deux...
01 avril 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
© Nancy Jesse
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
En ce mois d’avril, la ville de Bordeaux célèbre le 8e art. Parmi les nombreuses expositions à découvrir figure Fotohaus Bordeaux, qui...
11 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet