Labo : slow is good

24 juin 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Labo : slow is good
À une époque où les smartphones sont toujours plus rapides et nous poussent à la production de plus en plus de photos, prendre son temps est devenu un véritable luxe. Les applications ci-dessous devraient vous aider à mieux penser vos prochains clichés avant de les poster sur les réseaux sociaux.

Whitagram

Swag photography. Si vous avez envie de donner un côté un petit peu arty à votre timeline Instagram, passez donc vos photos à la moulinette de Whitagram. Cadre blanc ou en couleurs pour exprimer votre style, textes et autres images pour faire passer un message. Vous pourrez alors engranger les followers ! Disponible sur iOS (gratuit – achats in-app).

whitagram

Enlight

Meilleure appli de l’année. Élue meilleure application photo de l’année 2015 dans plusieurs pays, Enlight donnera une touche originale à vos créations. Certaines fonctionnalités sont innovantes par rapport à ce qui se fait sur le marché. On aime en particulier la double exposition qui permet d’avoir des résultats sympathiques en un clin d’œil. Disponible sur iOS (3,99 €).

Photo par © Galeria Mink / @galeriamink, @enlightapp / Instagram
Photo par © Galeria Mink / @galeriamink, @enlightapp / Instagram

Manual Camera

Le retour aux bases. Et si vous preniez le temps de penser vos images ? Pas seulement appuyer sur le bouton de votre smartphone, mais aussi comprendre et réaliser la photo que vous avez en tête. L’application Manual Camera vous permettra de déverrouiller les automatismes pour accéder aux réglages manuels de votre smartphone, à condition que ce dernier fonctionne sur les versions 5 ou supérieures d’Android. Disponible sur Android (3,38 €).

unnamed

 

L’intégralité de cet article est à retrouver dans Fisheye #18, en kiosque jusqu’au 1er juillet et disponible en ligne sur Relay.com!

Explorez
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
© Bénédicte Kurzen
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
Le journaliste Anas Aremeyaw Anas et les photojournalistes Muntaka Chasant et Bénédicte Kurzen remportent le Prix Carmignac 2024 avec...
15 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l'œil de Jérémy Appert : la mer de toutes les mémoires
© Jérémy Appert / Courtesy of Circulation(s)
Dans l’œil de Jérémy Appert : la mer de toutes les mémoires
Jérémy Appert, dont le travail est exposé au festival Circulation(s) jusqu’au 2 juin prochain, a côtoyé pendant plusieurs années celles...
13 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
© Alice Pallot
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
Itinérances Foto Sète revient pour sa 2e édition, en réunissant des photographes de tout horizon pour raconter le monde contemporain....
09 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •