L’absurdité du quotidien

18 juillet 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
L’absurdité du quotidien

Sujets insolites ou tendances, faites un break avec notre curiosité de la semaine. Dans Antistructures, le photographe canadien Alex Lysakowski transforme des véhicules en immense obélisques. Un travail absurde et amusant.

C’est durant son adolescence qu’Alex Lysakowski, photographe de 28 ans installée dans l’Ontario au Canada a découvert le 8e art. « Je me sentais limité par la peinture et le dessin. Un ami à moi m’a proposé de prendre des photos, et c’est finalement devenu une passion », confie-t-il. L’artiste définit son approche comme « technique ». Fasciné par les rituels associés à l’image, il aime réaliser des clichés maîtrisés, quel que soit le sujet abordé. Antistructures, projet réalisé durant sa dernière année d’étude, s’est prolongé grâce à sa popularité. « Je cherchais à représenter quelque chose de troublant et d’attirant à la fois », précise Alex Lysakowski. Surréalistes, les images, manipulées sur Photoshop représentent des objets étranges, transformés en fourches, spirales, ou obélisques gigantesques.

Détourner le quotidien

Pour l’artiste, chaque œuvre visuelle oscille entre le réel et la fiction. Un instant, figé pour l’éternité, qui, en perdant son contexte, s’ouvre aux narrations. « Mes clichés pourraient exister dans une sorte de néant. Un néant d’où des choses surréalistes émergent. Je construis un monde ou les structures deviennent des sculptures », explique le photographe. Influencé par les œuvres de Dalí et de Magritte, et par les photographies de Filip Dujardin, Vicrot Enrich et Edward Burtynsky, l’artiste interroge notre rapport au réel, et détourne avec humour nos visions du quotidien. Il refuse d’ailleurs d’évoquer la notion de symbole, préférant laisser au regardeur le loisir d’imaginer sa propre fiction. « La plupart des gens définissent mon travail comme absurde et amusant, et cela me satisfait tout à fait », ajoute le photographe. Grandiloquente et insolite, Antistructures transforme un espace ordinaire en terrain d’expérimentation artistique. Un travail ingénieux.

© Alex Lysakowski© Alex Lysakowski
© Alex Lysakowski© Alex Lysakowski
© Alex Lysakowski© Alex Lysakowski
© Alex Lysakowski© Alex Lysakowski
© Alex Lysakowski© Alex Lysakowski

© Alex Lysakowski

Explorez
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
© Abhishek Khedekar 2023 courtesy Loose Joints
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
Pendant plusieurs années, Abhishek Khedekar s’est immiscé dans le quotidien d’une communauté nomade indienne composée d’une centaine de...
28 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
© Lauren Gueydon
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
Tetiana Tytova et Lauren Gueydon, nos coups de cœur de la semaine, s’intéressent toutes deux à la photographie de mode. La première s’en...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
© Philémon Barbier
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
Le Forum Vies Mobiles et le photographe Philémon Barbier se penchent sur la condition des livreur·ses travaillant pour les applications...
04 mars 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
© Olivier Metzger
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
Jusqu’au 23 mars, la galerie Arrêt sur l’image rend hommage à Olivier Metzger, le photographe qui arpentait la nuit en en capturant...
04 mars 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l’œil de Katya Kalyska : l'importance des relations humaines
© Katya Kalyska
Dans l’œil de Katya Kalyska : l’importance des relations humaines
Cette semaine, plongée dans l’œil de Katya Kalyska, photographe biélorusse dont nous vous avions déjà présenté le travail. Pour Fisheye...
04 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes s’attachent à rendre visibles des sujets méconnus ou peu représentés.
03 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet