L’agrandisseur Fisheye accueille l’application Spotr

19 avril 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
L'agrandisseur Fisheye accueille l'application Spotr

L’Agrandisseur Fisheye annonce l’arrivée de Spotr, une application permettant de localiser des lieux inspirants se trouvant alentour. Un nouvel outil indispensable à tous les promeneurs.

Incubateur dédié aux projets culturels innovants, l’Agrandisseur Fisheye accueille en son sein l’application Spotr. Une plateforme qui géolocalise les lieux inspirants en Île-de-France et dans les Hauts-de-France. Créée en 2017, l’application est pour l’instant disponible sur iOS et a connu un succès organique certain : plus de 100 000 téléchargements. Spotr permet à ses utilisateurs de capturer les paysages et lieux photogéniques ou restés secrets. Outil indispensable des créateurs comme des touristes, il permet à tous de (re)découvrir la ville avec originalité.

Son mode de fonctionnement ? Une recherche précise, organisée par catégorie de lieu – escaliers, ou street art par exemple – mot-clé ou encore géolocalisation : la carte Spotr indique les endroits remarquables se trouvant à proximité. Des spots qui ont été découverts par des experts de l’exploration urbaine, adeptes de la photographie et très populaires sur Instagram. C’est ensuite la communauté Spotr qui a enrichi cette base de données. Une manière de faire évoluer continuellement l’application. L’outil indispensable à toutes vos pérégrinations urbaines !

Spotr

 © Courtesy Spotr, Agrandisseur Fisheye

Explorez
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 7 heures   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina