Lancement de Fisheye Immersive La Revue : un observatoire annuel des arts numériques et immersifs

Lancement de Fisheye Immersive La Revue : un observatoire annuel des arts numériques et immersifs
© Salome Chatriot
© Chun Hua Catherine Dong
© Alotta Money

Un an après le lancement du magazine en ligne, Fisheye Immersive sort sa revue papier, disponible sur notre store. 192 pages, bilingues français-anglais, consacrées aux arts numériques et immersifs. Avec l’ambition de s’inscrire comme un observatoire annuel de ces arts au cœur de la révolution numérique, ce premier numéro donne rendez-vous au Québec, une région du monde où les artistes innovent depuis plus de trois décennies.

S’immerger dans l’art. Telle est la vocation de Fisheye Immersive, lancé il y a un an par Fisheye, dans l’optique d’étendre son engagement dans la création visuelle. À l’heure de l’intelligence artificielle, de l’algorithme omniprésent, et de l’innovation visuelle et sonore, l’art se transforme et propose des expériences hors du commun où le champ des possibles devient infini. Grâce à une newsletter bimensuelle et un magazine en ligne, Fisheye Immersive recense, questionne, illustre les défis de la transformation de la culture par l’essor des nouvelles technologies. Aujourd’hui, Fisheye Immersive La Revue propose d’être un lieu de réflexion, un rendez-vous annuel, qui encourage la création émergente à aller toujours au-delà du réel, penser le monde autrement. 

Repenser l’histoire

Au fil des pages, l’art virtuel, les artistes, des lieux de curiosité se dévoilent. Les voix et les regards se croisent, se confrontent. Chaque numéro se concentre sur un dossier d’une vingtaine de pages sur une scène artistique prolifique. La province de Québec au Canada est l’exemple parfait du bouillonnement de l’art immersif et numérique. Fisheye Immersive La Revue plonge dans un reportage aux multiples facettes pour dévoiler les secrets de cette région avant-garde, où précurseur·euses (Bill Vorn) ont innové dans des laboratoires et ont pavé le chemin pour une nouvelle génération d’artistes curieux et aventureux (Sabrina Ratté ou Baron Lanteigne), pour des institutions audacieuses (ELEKTRA ou Mutek) qui osent interroger les nouvelles technologies et brouiller les frontières de l’art. Parmi ces artistes, Chun Hua Catherine Dong s’empare du médium de la réalité augmentée pour aborder des questions de féminisme, de genre et de mémoire diasporique. L’artiste, originaire de Chine, et installée à Montréal, accueille à bras ouvert les possibilités que l’intelligence artificielle lui offrent et notamment de nouvelles façons d’utiliser le corps, “comme un support de transgression et de résistance sociale et politique permettant de traiter des conventions culturelles et des normes de genre.” Pour Fisheye Immersive La Revue, il s’agit de repenser les combats sociaux, les émotions, l’histoire et le futur par ces nouvelles formes d’arts technologiques et peut-être, de figer sur le papier, le temps d’un instant, ces arts qui ne vivent souvent qu’à travers des écrans. 

Le lancement de Fisheye Immersive la Revue aura lieu le 23 mai 2024 à 18 h 30 à la Galerie Charlot au 47 rue Charlot, Paris. Au programme, visite de l’exposition The Flow de Chun Hua Catherine Dong, rencontre avec l’équipe éditoriale, les partenaires et les artistes, DJ sets, food et drinks. 

Le numéro sera également disponible dans une quarantaine de librairies spécialisées, à compter du 23 mai 2024.

© Fisheye Immersive La Revue #1
© Fisheye Immersive La Revue #1

© Fisheye Immersive La Revue #1
À lire aussi
Arts numériques, le paradoxe écologique 
Arts numériques, le paradoxe écologique 
Si l’art digital a depuis bien longtemps sonné la révolution verte, le mouvement environnemental progresse grâce à une pratique toujours…
05 janvier 2023   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Fisheye Immersive débarque chez vous !
Fisheye Immersive débarque chez vous !
Fisheye Immersive arrive enfin ! Le média, sur la lancée de Fisheye, plonge au cœur de l’art visuel avec l’objectif d’en décortiquer les…
29 mai 2023   •  
Écrit par Lucie Guillet
Les Ailleurs : la réalité virtuelle s’invite à la Gaîté Lyrique
Les Ailleurs : la réalité virtuelle s’invite à la Gaîté Lyrique
Du 6 avril au 11 juillet 2021, Les Ailleurs, festival dédié à la réalité virtuelle imaginé par Fisheye, ouvrira ses portes à la Gaîté…
11 mars 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •  
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Le Salon de la Photo présente les Zooms 2024 ! L’occasion de (re)découvrir Toujours Diane, le songe éveillé de Juliette Alhmah...
24 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Nos derniers articles
Voir tous les articles
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas