Le goût des auteurs : Boris Allin

05 septembre 2019   •  
Écrit par Anaïs Viand
Le goût des auteurs : Boris Allin

Depuis six ans déjà, les équipes de Fisheye défendent une politique des auteurs – une notion héritée du 7e art que revendiquaient haut et fort les critiques et les réalisateurs de la Nouvelle Vague. Les photographes aussi sont des auteurs, et nous tenons une nouvelle fois ici à leur rendre hommage dans un dossier exceptionnel
 de 60 pages qui fait la part belle à l’image. Cet article est à retrouver dans le dossier de notre dernier numéro.

Boris Allin, alias Boby,

a toujours une anecdote à raconter. Matchs de foot, concerts, défilés de mode ou manifestations, il est sur tous les fronts. « Il faut avoir les yeux partout », précise simplement cette icône d’Instagram. Et où qu’il aille, il parvient toujours à signer des images ingénieuses, car irrévérencieuses et contrastées – sur le fond comme sur la forme. Boby aime casser les codes et proposer des photos décalées. En témoigne un cliché qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux. « Samedi 1er décembre, en fin d’après-midi, j’emprunte l’escalier en colimaçon dans l’Arc de Triomphe, place de l’Étoile. Très rapidement, j’aperçois une statue borgne, se souvient-il. J’aime beaucoup cette image, car elle mêle violence et tendresse. À l’heure actuelle, plusieurs manifestants ont perdu un œil à cause d’un lanceur de balle de défense (LBD). Je dirais rétrospectivement : œil pour œil, dent pour dent. »

S’il signait la couverture du Fisheye #30 dédié à la photographie sociale, en mai 2018, il reste un photographe inclassable. On remarque tout de même un élément commun à toutes ses productions : le souci de l’esthétique. « L’esthétisme est un moyen de faire passer un message. Une bonne image doit être belle et drôle. Je ne veux pas signer des images lisses, purement informatives », confirme le photographe qui travaille, entre autres, pour Libération. Un artiste qui n’a pas fini de nous surprendre. Fisheye soutient Boby dans le cadre des Zooms 2019. Votez pour lui par ici !

 

L’intégralité de ce dossier est à retrouver dans le magazine Fisheye #37

© Boby

Fisheye Magazine | "Perception", épisode II
© Boby / Hans Lucas
© Boby

© Boby© Boby© Boby© Boby

© Boby

Explorez
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
© Wayan Barre
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
La Louisiane, une région occupée par des dizaines d’usines pétrochimiques, possède l’un des taux les plus élevés de cancer et de maladies...
22 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Warawar Wawa : River Claure recompose Le Petit Prince en Bolivie
© River Claure
Warawar Wawa : River Claure recompose Le Petit Prince en Bolivie
Ne pas sombrer dans les clichés folkloriques d’une Bolivie peuplée de lamas et de cholitas, sans renier ses racines : voilà le leitmotiv...
21 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •  
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
C’est l’heure du récap' ! Cette semaine, les photographes de la semaine immortalisent leurs propres visions de mondes qu’iels regrettent...
26 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill