Le Nikon Film Festival dévoile ses 50 finalistes !

01 avril 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Le Nikon Film Festival dévoile ses 50 finalistes !

Le 31 mars, le jury du Nikon Film Festival a dévoilé ses cinquante finalistes. Un ensemble de courts métrages inspiré par le thème de l’édition 2021 : le jeu !

En onze ans, le Nikon Film Festival s’est imposé comme un événement incontournable pour les jeunes réalisateurs. Chaque année, le concours propose aux auteurs de s’exprimer autour d’un thème inédit. Pour cette édition 2021, le thème du Jeu a été mis en avant. Un thème inspirant une certaine légèreté, en ces temps singuliers. Plus de 1675 courts métrages ont été envoyés, affirmant la popularité du festival. Le 31 mars 2021, un jury – présidé par le réalisateur, acteur et scénariste Éric Judor – s’est réuni et a sélectionné les cinquante finalistes. Ceux-ci pourront concourir aux Prix International, Prix des Médias, Prix de la Mise en Scène, Prix de la Meilleure Photographie, Prix d’Interprétation Féminine, Prix d’Interprétation Masculine, Prix du Meilleur Son, Prix des Écoles et le Grand Prix du Jury. Le palmarès sera dévoilé le 30 avril !

Et si la vie était un jeu ? Avec humour, délicatesse ou encore courage, les réalisateurs finalistes s’approprient cette thématique ludique et tissent des récits captivants. Dans 1m20, Péa illustre une partie de Time’s Up singulière. À l’écran, l’actrice Eléonore Costes se lance dans une série d’imitations inspirée par sa vie, et son statut de femme. Une création aussi drôle que cynique. Avec humour également, le duo Harmogui met en scène, dans Le détail, huit personnages hauts en couleur – les protagonistes d’une partie de Qui est-ce ? plus vraie que nature. C’est le cinéma que Tom Leeb place au cœur de Des Corps, un court métrage romantique, au cœur duquel deux acteurs s’avouent – en plein tournage – leurs sentiments.

Mais le jeu est aussi prétexte à alerter, à révéler la laideur du quotidien. Avec Honneur aux dames, Lydiemisiek et Nicolas Moneuse dépeignent une relation malsaine, violente. Une histoire de désamour qui se conclut par la plus dangereuse des parties : la roulette russe. Alexandra Mignien, livre quant à elle, avec Babaou, un récit glaçant, en donnant vie à un monstre bien réel, s’attaquant aux enfants…

 

Amateurs de cinéma ? Vous pouvez toujours voter ici, parmi la totalité des films envoyés, pour le Prix du Public, jusqu’au 11 avril.

 

Capture d’écran – Nikon Film Festival 2020

Capture d’écran – Nikon Film Festival 2021

Explorez
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
© Tom Kleinberg
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
Le festival Circulation(s) n’en finit pas de faire briller la jeune photographie européenne. Dans l’un des cubes de l’espace central du...
20 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
20 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
18 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lancement de Fisheye Immersive La Revue : un observatoire annuel des arts numériques et immersifs
© Salome Chatriot
Lancement de Fisheye Immersive La Revue : un observatoire annuel des arts numériques et immersifs
Un an après le lancement du magazine en ligne, Fisheye Immersive sort sa revue papier. 192 pages, bilingues français-anglais, consacrées...
15 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
© Tom Kleinberg
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
Le festival Circulation(s) n’en finit pas de faire briller la jeune photographie européenne. Dans l’un des cubes de l’espace central du...
20 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
20 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet