Le Prix Viviane Esders 2023 récompense Pierre de Vallombreuse

13 septembre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Le Prix Viviane Esders 2023 récompense Pierre de Vallombreuse
Peuple Badjao. Bornéo. Malaisie. 2016. Des enfants jouent dans la cité lacustre construite illégalement par des Badjaos nomades venus des Philippines se réfugier en Malaisie. © Pierre de Vallombreuse
La Vallée. Palawan. Philippines, 2016. Un jeune se balance dans les airs. Une chutte et il fera un vol de quelques dizaine de mètres. © Pierre de Vallombreuse
La Vallée. Palawan. Philippines. 1994Un Palawan rentre dans la caverne familiale une hotte remplie de bananes et d’ananas cueillis dans les jardins potagers de la vallée où sont produites de nombreuses variétés de fruits et de légumes. © Pierre de Vallombreuse

La seconde édition du Prix Viviane Esders a révélé le nom de son lauréat : Pierre de Vallombreuse. Un photographe puisant son inspiration dans ses voyages et ses rencontres avec des peuples autochtones aux quatre coins du globe.

Créé en 2022, le Prix Viviane Esders entend rendre hommage à un ou une photographe européen·ne professionnel·le de plus de 60 ans dont la qualité du parcours mérite une plus grande attention. Doté de 60 000 euros, l’événement permet au·à la lauréat·e de publier un ouvrage et de réaliser les projets qui lui tiennent à cœur. Une promesse qui a su attirer plus de 200 candidat·es, venu·es de 14 pays européens. Après avoir couronné l’Italien Mario Carnicelli lors de sa première édition, le jury du prix a choisi cette année de récompenser Pierre de Vallombreuse, créateur d’une œuvre profondément humaniste. « Pierre de Vallombreuse s’est engagé, utilisant le témoignage photographique, pour l’existence et la survie de tous les peuples victimes historiquement des États nationaux et dont les civilisations sont victimes de notre civilisation », confie le sociologue et philosophe Edgar Morin à son égard.

Comprendre, c’est avoir moins peur

C’est lors d’un voyage à Bornéo, en 1985, que l’auteur de 60 ans décide de devenir « témoin nomade ». Convaincu de la nécessité de défendre la pluralité des cultures, de donner à voir les nuances du monde et de ses communautés, il ne cesse d’arpenter les cinq continents, partant à la rencontre des peuples autochtones pour les photographier. Abandonnant, à leur contact, son « moi social », il se lave de ses propres convictions, pour s’immerger, tel un nouveau-né, dans des traditions qu’il ne connaît pas encore. Un processus lui permettant de révéler, grâce à l’image, des questionnements atemporels autour des civilisations et de leur héritage. Et, dans un monochrome poétique, il capte leurs émotions, leur complexité, leur humanité avec une grande élégance. « J’essaie toujours de comprendre, sans préjugés, comment les gens vivent à tel endroit du globe. Comprendre, c’est avoir moins peur », affirme l’artiste.

À lire aussi
Mario Carnicelli salué par le Prix Viviane Esders
Mario Carnicelli salué par le Prix Viviane Esders
Le 29 septembre, le Prix Viviane Esders a dévoilé le nom de son premier lauréat : le photographe italien Mario Carnicelli, dont l’œuvre…
29 septembre 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deux femmes photographes distinguées par les Zooms Photo
© Salomé Hévin
Deux femmes photographes distinguées par les Zooms Photo
La 11e édition des Zooms photo vient de livrer son verdict, avec à la clé le prix du public décerné à Caroline Henry pour une série…
12 septembre 2023   •  
Écrit par Eric Karsenty
Bassin houiller de Jariah. Jarkhand, Inde, 2010. Une jeune fille vient d’etre abandonnée sur la route, loin de chez elle par ses parents trop pauvres. © Pierre de Vallombreuse
Explorez
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
© Veronique Van Hoorick / Instagram
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram partagent un attrait pour les images au grain saillant. Dans des approches...
16 avril 2024   •  
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
© Marine Combes
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
Les Rencontres de la jeune photographie internationale célèbrent leurs 30 ans à Niort. Pour l’occasion, le festival propose aux neuf...
09 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d'un Tibet onirique
© Kin Coedel
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d’un Tibet onirique
Pour réaliser Dyal Thak, Kin Coedel s’est rendu à de multiples reprises sur le plateau tibétain. Là-bas, le photographe chinois a...
09 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Fièvre : les remous intimes de Lorenzo Castore
© Lorenzo Castore
Fièvre : les remous intimes de Lorenzo Castore
Jusqu’au 11 mai, la galerie parisienne S. accueille le photographe Lorenzo Castore, l’un des pionniers de la nouvelle photographie...
22 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l’œil de Kin Coedel : l'effet de la mondialisation sur les regards
© Kin Coedel
Dans l’œil de Kin Coedel : l’effet de la mondialisation sur les regards
Aujourd’hui, plongée dans l’œil de Kin Coedel, à l’origine de la série Dyal Thak. Dans ce projet poétique, dont nous vous parlions déjà...
22 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #489 : Julie Legrand et Kathleen Missud
© Julie Legrand
Les coups de cœur #489 : Julie Legrand et Kathleen Missud
Nos coups de cœur de la semaine, Julie Legrand et Kathleen Missud, ont toutes deux, au cours de leur parcours dans le 8e art, fait le...
22 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
© Maewenn Bourcelot
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine creusent l'énigme derrière les images, puisent dans les possibilités du 8e art...
21 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill