Le tour du monde en 80 styles

10 août 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Le tour du monde en 80 styles
En 2013, Marcela et Philippe-Henry partaient pour un tour de monde de 10 mois. Avec en tête l’idée de tirer quelque chose de ce voyage. C’est ainsi qu’est né “Around The World In 80 Styles”. Un projet où il est d’abord question d’humain, et non pas de mode.

C’était en juillet 2013. Philippe-Henry suggère à Marcela de partir, de quitter la routine du quotidien pour vadrouiller à travers le monde. 10 mois plus tard, ils reviennent avec le souvenir des 18 pays qu’ils ont traversé. Et ce projet, Around The World In 80 Styles, une importante compilation de portraits qui compte aujourd’hui bien plus de 80 visages. Les deux comparses, en couple depuis 11 ans, pratiquent la photographie en amateurs. Lui est avocat, elle travaille dans le monde du spectacle, « mais c’est vrai que depuis le lycée, Philippe-Henry a un rapport à l’image qui est très fort. [Il est passionné de cinéma] », nous explique Marcela devant un café. Nous n’aurons pas le plaisir de rencontrer son compagnon, « retenu par le boulot ».

« On a commencé avec un iPhone », nous raconte la jeune femme. De cette folle expérience de 10 mois, il fallait tirer quelque chose. Ils réalisent leurs premières images avant de proposer le sujet au webzine People Are Strange. Leur méthode ? Marcela approchait les inconnus, Philippe-Henry, le plus souvent, les photographiaient. « Parfois il nous arrivait de suivre une personne pendant plusieurs minutes, jusqu’à ce qu’elle arrive devant un fonds qui nous plaisait », se souvient Marcela, amusée. Le duo a d’ailleurs rapidement investi dans un boîtier et un objectif grand angle, qui ne les a plus quitté. Car le paysage d’arrière-plan est aussi primordial que la personne au centre de l’image.

Lydia, endimanchée pour le bal de son école, strictement interdit aux parents… / Uyuni, Bolivie / Extrait de "Around the world in 80 styles", © Marcela Makarova & Philippe-Henry Honegger
Lydia, endimanchée pour le bal de son école, strictement interdit aux parents… / Uyuni, Bolivie / Extrait de “Around the world in 80 styles”, © Marcela Makarova & Philippe-Henry H.

L’individu d’abord

Ce projet s’intéresse avant tout à l’humain, plutôt qu’à ce qu’il porte. Comment se distinguer de la masse ? Qu’est-ce qui nous différencie de l’autre ? Comment être présent dans l’environnement du quotidien ? Around The World In 80 Styles met en exergue des individualités, et la façon dont leur singularité est exprimée par eux : le vêtement. « On ne cherchait pas des gens stylés, mais des personnes qui sortent de l’ordinaire et qui racontent quelque chose par leur tenue. Les Coréens par exemple sont très bien habillés, beaux, élégants… Mais très lisses aussi, finalement. » Et de conclure : « Les gens les mieux habillés sont loin d’être les plus intéressants ! »

Après avoir monté quatre expositions qui leur ont donné une belle visibilité, Marcela et Philippe-Henry aimeraient aujourd’hui que Around The World In 80 Styles donne naissance à un livre. « On continue de faire la promotion de notre projet, et on adore ça ! Les meilleurs moment, c’est quand on parle autour de nous, [parce qu’ainsi] il continue d’exister ! »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA????????????????????????????????????????????OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Propos recueillis par Marie Moglia

En (sa)voir plus

→ Rendez-vous sur le site du projet pour voir plus d’images : aroundtheworldin80styles.tumblr.com

→ Et surtout, suivez Marcela et Philippe-Henry sur Instagram : @aroundtheworld_in80styles

Explorez
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les images de la semaine du 01.07.24 au 07.07.24 : cap sur Arles !
© Joachim Haslinger, Tribute to Egon Schiele, 2022 courtesy www.atelierjungwirth.com
Les images de la semaine du 01.07.24 au 07.07.24 : cap sur Arles !
C’est l’heure du récap‘ ! Cette semaine, Fisheye se plonge dans la 55e édition des Rencontres d'Arles et revient sur quelques-unes de ses...
07 juillet 2024   •  
Écrit par Milena Ill
La vitalité des ama se diffuse dans le langage visuel d'Uraguchi Kusukazu
© Uraguchi Kusukazu. Au large, 1974. Avec l’aimable autorisation d’Uraguchi Nozomu.
La vitalité des ama se diffuse dans le langage visuel d’Uraguchi Kusukazu
Des photographies inédites de la monumentale archive d’Uraguchi Kusukazu prennent vie aux Rencontres d’Arles. Le photographe japonais a...
04 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Wagon-bar : les grandes lignes de la restauration ferroviaire
Petite restauration servie au bar Corail, 1985. © Fonds de dotation Orient Express
Wagon-bar : les grandes lignes de la restauration ferroviaire
Historien des chemins de fer et spécialiste du patrimoine ferroviaire et industriel, Arthur Mettetal présente Wagon-bar aux Rencontres...
03 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
© Damien Krisl
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes de Fisheye sondent le futur en interrogeant le temps présent.
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin