Leah Edelman-Brier : une autre beauté

28 mars 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Leah Edelman-Brier : une autre beauté

Dans Body Becoming, un projet intime mettant en scène sa propre famille, la photographe américaine Leah Edelman-Brier interroge notre relation au corps et à la beauté.

Artiste américaine, Leah Edelman-Brier s’est tournée très tôt vers la photographie. Une manière pour elle de « capturer ce qui [l’]entoure et examiner le résultat plus tard ». L’appareil photo est pour elle un outil ambigu, pouvant saisir des faits réels, comme des fictions. Un instrument complexe, qui l’aide à créer des séries chargées de symboles.

Pour réaliser Body Becoming, la photographe s’est intéressée à sa propre famille : sa mère et sa sœur. Un récit intime, documentant la peur universelle de « finir comme ses parents ». « Cette crainte, qu’elle soit liée au physique, au psychologique ou à l’émotionnel est un fardeau universel, explique la photographe. Elle affecte ma mère d’une façon, ma sœur d’une autre, et le regardeur d’une manière encore différente. » En dénudant ses deux modèles, la photographe place le corps au centre de sa réflexion. L’un vieillissant, malade et affaibli, et l’autre, jeune et lisse. À leurs côtés, des fruits, ouverts et pulpeux, évoquent à tour de rôle la sensualité, la fécondité, et le pourrissement. Un message fort et délicat.

Jeunesse et décrépitude

« Je suis attirée par la beauté, et je la trouve toujours dans des endroits improbables. En résultent des images que l’on pourrait considérer grotesques

. Le corps de ma mère est l’incarnation de ce que la société nous a appris à rejeter : sa taille, sa graisse, sa maladie. Mais lorsque mon corps a commencé à changer et à ressembler au sien, je me suis imaginée devenir comme elle, en vieillissant », raconte Leah Edelman-Brier. Inspirée par la psychanalyste Julia Kristeva – dont la trilogie, Le génie féminin : la vie, la folie, les mots, explore l’économie libidinale spécifique au sujet féminin, et met en lumière la singularité de chaque sujet – la photographe interroge les notions de beauté et d’abjection. Si Body Becoming représente la laideur avec honnêteté, la série humanise avec tendresse le déclin de la figure maternelle, et met en contraste jeunesse et décrépitude.

Pour la photographe, essayer de combattre la génétique revient à déclarer la guerre à la nature. Un acte futile et voué à l’échec. Ainsi, les corps des deux femmes ne s’opposent pas, mais se complètent, chacun menant un combat intérieur : l’un faisant face au futur, l’autre au regret. Une lutte intime et personnelle, à laquelle la vulnérabilité du nu fait écho. Une décision réfléchie pour Leah Edelman-Brier, qui précise : « Dans notre culture, beauté et désir sont devenus indissociables. Les femmes de ma série jouent avec les notions de séduction et de désir, mais aussi d’abjection. Dans cette mise en scène, une tension se crée – le désir et la beauté sont séparés, et le regardeur doit s’interroger sur ses propres réactions. » Une série psychologique et complexe, qui déconstruit les idéaux de notre monde, et propose une vision alternative de la « perfection ».

© Leah Edelman-Brier

© Leah Edelman-Brier© Leah Edelman-Brier
© Leah Edelman-Brier© Leah Edelman-Brier
collar hook 001
© Leah Edelman-Brier© Leah Edelman-Brier
Grapefruit Lens 001

© Leah Edelman-Brier© Leah Edelman-Brier© Leah Edelman-Brier

© Leah Edelman-Brier

Explorez
La sélection Instagram #459 : berceuses imagées
© doongood_666 / Instagram
La sélection Instagram #459 : berceuses imagées
Un petit somme à l’ombre d’un pommier ou un rêve érotique dans un love hotel, les artistes de notre sélection Instagram de la semaine...
18 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Les coups de cœur #497 : Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi
© Leila Calvaruso
Les coups de cœur #497 : Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi
Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi, nos coups de cœur de la semaine, documentent la vie quotidienne à l’aide de leur boîtier. La...
17 juin 2024   •  
Dans l'œil d'Anne-Laure Étienne : portrait flambant sous le soleil d'Ardèche
© Anne-Laure Étienne, Cindy
Dans l’œil d’Anne-Laure Étienne : portrait flambant sous le soleil d’Ardèche
Cette semaine, plongée dans l’œil d'Anne-Laure Étienne, qui met son regard aiguisé et ses mises en scène colorées au service des arts...
10 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Kimbra Audrey met à nu le cancer du sein
© Kimbra Audrey
Kimbra Audrey met à nu le cancer du sein
Kimbra Audrey est une artiste américaine qui vit à Paris. Dans son regard, faire le portrait d'elle-même devient une manière de redéfinir...
07 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
© Kourtney Roy
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
Lauréat·e·s de la 6e édition du Prix Swiss Life à 4 mains, la photographe Kourtney Roy et le compositeur Mathias Delplanque lèvent le...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
En ce premier jour de l’été, partout en France, la musique est à l’honneur. À cet effet, nous vous avons sélectionné une série de...
21 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
© Jamie Harley, « Kamanja Ice » de Hanaa Ouassim (2023)
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
Réalisateur de clips depuis une quinzaine d’années, Jamie Harley propose des formes alternatives d’association entre image et musique...
21 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
© Lena Maria
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
De la pointe des cimes à l’œil d’un cheval ou d’un loup, Léna Maria, photographe du tellurique et du sensible, poursuis son exploration...
21 juin 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin