L’équipe de Fisheye partage ses coups de coeur : Sarkis Torossian

29 décembre 2021   •  
Écrit par Fisheye Magazine
L’équipe de Fisheye partage ses coups de coeur : Sarkis Torossian

Découverte récente, coup de foudre artistique, ou même artiste phare… Dans chaque numéro, différents membres de l’équipe Fisheye prennent la parole et partagent leur obsession photographique du moment. Lumière aujourd’hui sur Sarkis Torossian, choisi par Julia von Dorpp, graphiste digitale. 

J’ai toujours été en admiration devant les régions désertiques, les montagnes et tous les lieux isolés, à l’extrême opposé du bruit de la vie citadine. Lorsque je voyage, je m’imprègne des paysages afin de construire mon imaginaire et ma vision personnelle du monde. Chaque voyage constitue une pièce du puzzle et certains documentaires, récits et photographies permettent de l’enrichir avec un autre regard que le mien. Le travail de Sarkis Torossian me fascine par cette capacité à s’approprier le monde par le biais de la photographie. Grand randonneur, il part plusieurs mois découvrir des régions reculées qui me paraissent inatteignables. Dans cette série քար [k‘ar], il est parti seul en Arménie, son pays d’origine, découvrir ces terres et se réapproprier son passé et ses racines. Il retouche ensuite ses images, par le biais du tirage à la gomme bichromatée, pour produire des paysages fictifs mais pourtant vraisemblables. La seule présence du blanc presque lunaire avec cette terre nue et texturée aux allures martiennes crée une image silencieuse et mystérieuse. Je me tourne d’ailleurs très souvent vers des images en nuances de gris qui peuvent paraître austères, mais dans lesquelles j’ai l’impression qu’il y a encore tant à imaginer. J’aime cette ambiance étrange et sombre, ce paysage calme qui me donne envie de voyager, de me perdre dans mes pensées et de me faire ma propre vision de ces montagnes à mon tour. 

 

Cet article est à retrouver dans Fisheye #50, disponible ici

 

© Sarkis Torossian

© Sarkis Torossian

Explorez
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
Il y a 10 heures   •  
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Le Salon de la Photo présente les Zooms 2024 ! L’occasion de (re)découvrir Toujours Diane, le songe éveillé de Juliette Alhmah...
24 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
© Susanne Wellm
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
La Galerie XII présente une exposition de l’artiste danoise Susanne Wellm. Par ses images, elle explore les drames de l’Europe...
21 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
Il y a 10 heures   •  
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
C’est l’heure du récap' ! Cette semaine, les photographes de la semaine immortalisent leurs propres visions de mondes qu’iels regrettent...
26 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill