Les coups de cœur #113

28 novembre 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les coups de cœur #113

Eileen Cho

En août 2015, Eileen Cho a pris la décision importante de venir vivre à Paris pour étudier la photo. “Ma profonde tristesse, résultant d’un désir d’entrer en connexion avec un environnement inconnu, a donné lieu à une crise d’identité.” Pour garder la tête hors de l’eau, Eileen a photographié ses états d’âme au quotidien, principalement en noir et blanc.

Découvrir son travail

Fish Eye Magazine | Les coups de cœur #113
© Eileen Cho
Fish Eye Magazine | Les coups de cœur #113
© Eileen Cho
Fish Eye Magazine | Les coups de cœur #113
© Eileen Cho

Caroline Vincent

Caroline Vincent a développé très tôt un intérêt pour les personnages tragiques. Parce qu’elle est passionnée de cinéma, elle a décidé de rendre hommage au 7e art en recréant en photos des scènes cultes de films comme Virgin Suicides de Sofia Coppola et La Balade Sauvage de Terrence Malick.

Découvrir son travail

Fish Eye Magazine | Les coups de cœur #113
© Caroline Vincent
Fisheye Magazine | Les coups de cœur #113
© Caroline Vincent
Fisheye Magazine | Les coups de cœur #113
© Caroline Vincent
Fish Eye Magazine | Les coups de cœur #113
© Caroline Vincent

Pamela Chemla

Pamela Chemla a trouvé l’inspiration en 2015 en se promenant au bord d’un lac de Haute-Savoie : en faisant pivoter une photo de 90° et en jouant sur la symétrie des reflets, elle a créé des personnages. Surréaliste, sa série La Nature a des yeux nous plonge dans une autre dimension où chacun voit naître des créatures différentes.

Découvrir son travail

Fish Eye Magazine | Les coups de cœur #113
© Pamela Chemla
Fish Eye Magazine | Les coups de cœur #113
© Pamela Chemla
Fish Eye Magazine | Les coups de cœur #113
© Pamela Chemla
Explorez
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
© Abhishek Khedekar 2023 courtesy Loose Joints
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
Pendant plusieurs années, Abhishek Khedekar s’est immiscé dans le quotidien d’une communauté nomade indienne composée d’une centaine de...
28 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •