Les coups de coeur #146

24 juillet 2017   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les coups de coeur #146

Cette sélection des images de nos lecteurs est aujourd’hui placée sous le signe du silence. Les deux photographes présentés ici, Raphaël Piron et Nadya Zim, se consacrent à une photographie contemplative, qui veut montrer la beauté paisible de leur environnement. C’est une photographie lente, douce et donc pleinement estivale !

Raphaël Firon

Ces images sont extraites de la série Une utopie française, toujours en cours. Sur son site, le photographe explique : « Un an avant les événements de 1968, le gouvernement de Georges Pompidou commande un rapport à François Missoffe, alors Ministre de la Jeunesse et des Sports, afin de trouver une solution pérenne pour occuper les jeunes et leur donner un sentiment de communauté. Il en résulte une demande des communes en terme d’équipement pour accueillir les enfants pour les activités périscolaire et les activités du week-end souvent organisée alors par le foyer rural desdites communes. Un concours d’architecture est alors lancé et 5 structures sont retenues. [Elles] peuvent être commandées en préfecture par les mairies après vote en conseil municipal et sont disponibles au nombre de 1000, réparties dans toute la France métropolitaine et la Corse. [En tout] 2346 structures 1000 Club [sont] construites entre 1968 et 1982. Très rapidement, les différents foyers ruraux gérant les 1000 Clubs se sont rendus compte que leur implantation, le plus souvent dans de petites communes sans lycées, voir sans collège, posait un problème majeur : l’absence d’enfant. » C’est cette absence, et le manque de pérennité que documente Raphaël Firon. Il en ressort un travail coloré mais nostalgique, faisant écho aux notions d’espoir et d’échec.

© Raphaël Firon
© Raphaël Firon
© Raphaël Firon
© Raphaël Firon
© Raphaël Firon
© Raphaël Firon
© Raphaël Firon
© Raphaël Firon
© Raphaël Firon
© Raphaël Firon
© Raphaël Firon

© Raphaël Firon

Nadya Zim

Dans le monde contemporain, où les grandes métropoles évoluent de plus en plus, il est aujourd’hui difficile de trouver le silence. Pour Nadya Zim, il semble que c’est quelque chose qui nous effraie. C’est pourquoi elle a décidé d’y consacrer une série, In Search of Silence. Elle explique sur son site : « Qu’est-ce qu’un endroit vraiment calme signifie pour nous aujourd’hui ? » In Search of Silence est une compilation d’endroits où Nadya trouve la paix. Son objectif n’est pas de s’extraire des grandes villes bruyantes, mais plutôt de de trouver une alternative aux bruits polluants, qui nous viennent surtout du digital – entre autres, les smartphones. Nadya recherche en fait un peu de nature sauvage et de liberté au sein des environnements citadins. In Search of Silence est un travail en noir et blanc empreint de poésie et de beauté, riche d’une sensibilité délicate.

© Nadya Zim
© Nadya Zim
© Nadya Zim
© Nadya Zim

© Nadya Zim © Nadya Zim

 

Explorez
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
© Pascal Sgro
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
Cette semaine, les photographes de Fisheye s’intéressent aux différents aspects du feu, et ce, de manière littérale comme figurée.
21 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Looking at my brother : mes frères, l’appareil et moi
© Julian Slagman
Looking at my brother : mes frères, l’appareil et moi
Projet au long cours, Looking at My Brother déroule un récit intime faisant éclater la chronologie. Une lettre d’amour visuelle de Julian...
09 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Rafael Medina : corps libres et désirés 
© Rafael Medina
Rafael Medina : corps libres et désirés 
En double exposition, sous les néons des soirées underground, Rafael Medina développe un corpus d'images grisantes, inspirées par les...
27 juin 2024   •  
Écrit par Anaïs Viand
Pierre et Gilles, in-quiétude et Cyclope : dans la photothèque de Nanténé Traoré
© Nanténé Traoré, Late Night Tales, 2024 / Un ou une artiste que tu admires par-dessus tout ?
Pierre et Gilles, in-quiétude et Cyclope : dans la photothèque de Nanténé Traoré
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
26 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Laia Abril expose les violences faites aux femmes
On Abortion, Obstetric violence © Laia Abril
Laia Abril expose les violences faites aux femmes
A History of Misogyny – trilogie ambitieuse signée Laia Abril – révèle un portrait complexe et glaçant des violences sociétales faites...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Œuvres de fiction : la séance de rattrapage Focus !
© Henri Kisielewski
Œuvres de fiction : la séance de rattrapage Focus !
L’été et les vacances qui l’accompagnent s’imposent bien souvent comme un moment propice pour se laisser porter par des œuvres de...
24 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Le rôle d’une vie : la Collection Lambert célèbre la galerie gb agency
© Elina Brotherus
Le rôle d’une vie : la Collection Lambert célèbre la galerie gb agency
Après la fermeture de la galerie gb agency en 2023, la Collection Lambert à Avignon entend rendre hommage à cette institution novatrice...
24 juillet 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
© Chloé Lamidey
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
Chiens, chats, ours, éléphants ou encore pigeons, apprivoisés, sauvages ou même espions, parmi les séries présentées sur les pages de...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine