Les coups de cœur #176

26 février 2018   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les coups de cœur #176

Cette semaine, la rédaction vous propose le travail de deux de nos lecteurs. François Ollivier propose une balade envoûtante tandis que le duo Elena Kollatou et Leonidas Toumpanos invente un monde post-apocalyptique.

François Ollivier

François Ollivier, photographe français, déménage au Canada à 25 ans. L’hiver nordique, vécu comme un exotisme, l’inspire. Perdu dans la nuit, il se promène dans la ville gelée, pour créer ces clichés aux couleurs rougeâtres. « Les lampes de la ville donnent cette couleur. En hiver, comme tout devient blanc – et donc réfléchissant – les réverbères éclairent autant que la lumière du soleil en journée », explique François. Les clichés présentent des lieux désertés, aux tons étranges, un Canada presque irréel. « Je cherche l’émerveillement permanent », confie le photographe. « Ma démarche est étroitement liée à l’errance. Elle nous pousse à contempler ce qui nous entoure, à reconsidérer notre rapport au temps ». Une balade envoûtante dans l’hiver du grand nord.

© François Ollivier

© François Ollivier

Elena Kollatou et Leonidas Toumpanos

Elena Kollatou et Leonidas Toumpanos sont des photographes documentaires vivant et travaillant à Londres. Le duo travaille sur des projets engagés. Leur credo ? Inviter les spectateurs à réfléchir sur l’environnement, la société et l’existence humaine. Leur série Ten Thousand Suns a émergé l’été dernier alors que les tensions entre la Corée du Nord et Donald Trump s’exacerbaient et que la Corée du Nord menaçait d’attaquer Guam, une île américaine. Leur travail se lit comme un récit potentiel au lendemain d’un désastre majeur. Comment vivre après une guerre nucléaire ? Ici, un homme seul et désespéré flâne dans une nouvelle ère, éteinte. « Il cherche des moyens de s’adapter dans un environnement inhospitalier et hostile. Porteur de l’uniforme de protection et isolé dans sa “lourde” existence, il tente de décoder et de reconfigurer un espace environnant post-apocalyptique », confient les deux artistes au sujet de leur protagoniste. Une série réalisée en collaboration avec Stop AEBE et Public Power Corporation of Greece SA.

 

kollatou.toumpanos021

© Elena Kollatou et Leonidas Toumpanos

Explorez
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
© Bénédicte Kurzen
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
Le journaliste Anas Aremeyaw Anas et les photojournalistes Muntaka Chasant et Bénédicte Kurzen remportent le Prix Carmignac 2024 avec...
15 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l'œil de Jérémy Appert : la mer de toutes les mémoires
© Jérémy Appert / Courtesy of Circulation(s)
Dans l’œil de Jérémy Appert : la mer de toutes les mémoires
Jérémy Appert, dont le travail est exposé au festival Circulation(s) jusqu’au 2 juin prochain, a côtoyé pendant plusieurs années celles...
13 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
© Alice Pallot
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
Itinérances Foto Sète revient pour sa 2e édition, en réunissant des photographes de tout horizon pour raconter le monde contemporain....
09 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •  
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
C’est l’heure du récap' ! Cette semaine, les photographes de la semaine immortalisent leurs propres visions de mondes qu’iels regrettent...
26 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill