Les coups de cœur #267

16 décembre 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #267

Les voyages inspirent nos coups de cœur #267, Sarah Arnould et Arnaud Montagard. Si la première aime explorer les traces humaines dans la nature, le second revisite les icônes présentes dans notre imaginaire.

Sarah Arnould

« La photographie est un merveilleux moyen de saisir les belles choses, les beaux instants. J’aime prendre des images sur le vif, de manière instinctive. Je représente la nature, les grands espaces, l’artisanat… Ce qui nous lie à notre environnement ou bien l’empreinte de l’Homme sur cet espace »,

raconte Sarah Arnould. Cette photographe de 31 ans installée à Bordeaux s’est tournée pour la première fois vers le 8e art lors d’un séjour au Vietnam, il y a treize ans. Depuis, elle ne cesse de voyager et de capturer ses périples en terres inconnues. « Je souhaite mettre en avant la contemplation, le silence… À l’heure où tout va trop vite, il est important de prendre le temps d’observer, de remarquer la pluie qui coule sur la vitre d’un bus ou de connaître l’intimité d’un lever de soleil », explique-t-elle. Minimalistes, ses images dévoilent quelques trésors, trouvés au détour de ses excursions : des plantes bravant la chaleur du désert aux détails architecturaux d’un bâtiment ancien.

© Sarah Arnould© Sarah Arnould
© Sarah Arnould© Sarah Arnould
© Sarah Arnould© Sarah Arnould

© Sarah Arnould

Arnaud Montagard

Originaire de Nancy, Arnaud Montagard travaille depuis plus de cinq ans à New York. « J’ai découvert cette ville pour la première fois lors d’un stage en 2012. Son énergie m’a séduit. Vibrante et foisonnante, elle est devenue mon terrain de prédilection », précise-t-il. D’abord intéressé par l’énergie de la rue, l’importance d’une situation, d’une lumière prise sur le vif, le photographe a évolué. « Si l’homme n’est plus au centre de ma photographie physiquement, il est d’autant plus présent par sa disparition », explique-t-il. À travers American Icons, l’auteur a entrepris « un voyage au cœur de l’Amérique profonde », un travail représentant les icônes venues de notre imaginaire collectif, façonnées par la musique, la photographie ou encore les films. « Cependant il ne s’agit pas pour moi de capturer les clichés des États-Unis, plutôt de révéler ce qui semble anodin mais fait naître de nombreuses images » rappelle-t-il. À la manière d’une madeleine de Proust, Arnaud Montagard capture les tables d’un vieux diner, les néons d’un motel ruisselant de pluie, ou encore le passager solitaire d’un train lumineux et fait le portrait coloré d’une Amérique intemporelle.

© Arnaud Montagard© Arnaud Montagard

© Arnaud Montagard

© Arnaud Montagard© Arnaud Montagard

© Arnaud Montagard

Image d’ouverture : © Arnaud Montagard

Explorez
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
© Thomas Pendeliau
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
Pour leur trentième anniversaire, les Rencontres de la Jeune Photographie Internationale de Niort nous invitent à réfléchir au monde...
06 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l’œil d’Alice Pallot : la métamorphose d'un marcassin 
© Alice Pallot
Dans l’œil d’Alice Pallot : la métamorphose d’un marcassin 
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Alice Pallot. À la frontière de l’art et de la science, la photographe française s’intéresse...
05 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina