Les coups de cœur #352

09 août 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #352

Toutes deux passionnées par le médium photographique depuis l’enfance, Samantha Lomprez et Margot Gremillon – nos coups de cœur #352 – trouvent, dans la nature, les éléments nécessaires à leurs créations.

Samantha Lomprez

Étudiante à l’École de Recherche graphique – ESA Saint Luc de Bruxelles, Samantha Lomprez a découvert la photographie lorsqu’elle était au lycée. « Ma famille fait également partie du monde de l’art et de l’audiovisuel, mes grands-parents et arrière-grands-parents possédaient un magasin de photo, et mon père est directeur de la photographie. Tout ça m’a poussée à m’orienter dans cette voie, malgré ses difficultés », précise-t-elle. Inspirée par la poésie sociale de Katrin Koenning, la vision documentaire de Susan Meiselas, la perception vibrante de Paul Graham, ou encore les narrations fantastiques de Marie Queau, la jeune artiste construit des récits énigmatiques, où l’émotion prime sur le réel. « J’aime créer des choses chaotiques, irrégulières, et les faire apparaître lisses. J’utilise le flash, car il révèle des détails, des informations, des textures invisibles à l’œil nu – il souligne les couleurs, fait scintiller la lumière », ajoute-t-elle. Une approche qui la conduit depuis peu à photographier la nature, et les éléments organiques. Au cœur des paysages, Samantha Lomprez érige alors des fictions intemporelles, se déroulant dans un « environnement décontextualisé ».

© Samantha Lomprez© Samantha Lomprez
© Samantha Lomprez© Samantha Lomprez

© Samantha Lomprez

Margot Gremillon

« Quand j’étais petite, ma meilleure amie et moi nous amusions à réaliser des shootings photo improvisés, et même à tourner des courts-métrages que nous écrivions nous-mêmes. C’est ainsi que je me suis familiarisée avec le 8e art »

, se souvient Margot Gremillon. Aujourd’hui, la photographe de 21 ans poursuit son exploration du médium par l’écriture de « scénarios », et se met en scène dans des décors oniriques. Inspirée par la nature, et ses lueurs, l’artiste joue avec les corps, les flous artistiques, ou encore les ciels pour construire un monde à part – paisible et coloré. « J’aime les éléments présents en bord de mer, la lumière, l’atmosphère que l’on peut bien retranscrire en image. Les fins de journées sont les moments que je préfère pour faire des photos. C’est un cliché, mais le coucher de soleil m’inspire. Les visuels de cinéma me plaisent aussi beaucoup. J’adore mettre un film en pause et me dire qu’une scène pourrait faire une photographie superbe », confie-t-elle. Composés de fragments de ces préférences, ces clichés forment une collection aussi jolie que pétillante.

© Margot Gremillon© Margot Gremillon

© Margot Gremillon

© Margot Gremillon© Margot Gremillon

© Margot Gremillon

Image d’ouverture : © Margot Gremillon

Explorez
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •  
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Le Salon de la Photo présente les Zooms 2024 ! L’occasion de (re)découvrir Toujours Diane, le songe éveillé de Juliette Alhmah...
24 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Nos derniers articles
Voir tous les articles
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas