Les coups de cœur #363

15 novembre 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #363

Si les écritures de Régis Delacote et Jade Joannès, nos coups de cœur #363, diffèrent, tous deux sont inspirés par leur environnement et tissent des récits sensibles aux multiples lectures.

Régis Delacote

Né en 1968 à Lunéville, commune de Meurthe-et-Moselle, Régis Delacote s’est formé à la photographie à l’ETPA de Toulouse, après être tombé amoureux du médium à l’adolescence. « Je l’ai découvert en feuilletant les différentes revues que mon père achetait, en amateur éclairé », se souvient-il. Considérant son approche comme « onirique, sensible et émotionnelle », l’artiste perçoit l’image comme un moyen d’exprimer ses pensées, de communiquer avec le monde de manière directe. Inspiré par d’autres photographes, comme par la littérature et la musique, il construit un journal visuel qu’il ne cesse d’étoffer. « Je ne cloisonne ni les sujets ni les pratiques. J’essaie de traduire des punctums sensoriels au jour le jour. Et parfois, l’accumulation devient série », confie-t-il. De ces errances de l’esprit émergent des mondes sombres à la puissance évocatrice marquée. Des univers monochromes, où les visages se voilent, les corps se troublent, les traces laissent des gravures sur l’espace, pour mieux déformer le réel et – au passage – le transcender.

© Régis Delacote© Régis Delacote
© Régis Delacote© Régis Delacote
© Régis Delacote© Régis Delacote

© Régis Delacote

Jade Joannès

« Mon approche photographique a beaucoup évolué au fil des années. Mais si une chose n’a jamais bougé, c’est mon attrait pour le portrait. Capturer quelque chose ou quelqu’un, qu’il soit familier ou anonyme me plaît. Dans chacun de mes projets, je tente de dresser le portrait d’une idée, et ce en questionnant les enjeux du médium photographique »,

explique Jade Joannès. Née en 1994, l’autrice, diplômée de l’École nationale supérieure d’art de Paris-Cergy, étudie, à travers ses projets, les traces et l’environnement d’autrui. Une exploration qui la conduit jusque dans l’Oise, sa région natale, pour réaliser la série A strange attraction. « Dans une dualité des lieux, entre espaces intimes et publiques, je suis partie à la recherche d’anecdotes, de détails, et de présence. Je souhaitais donner à voir plusieurs niveaux de lecture : un premier qui nous renvoie à notre imaginaire collectif ou enfantin, et un second soulevant des questions plus engagées : sociales, culturelles et écologiques », poursuit-elle. Un travail aux tons pâles, évoquant, avec un mélange de poésie et de mélancolie, un territoire diffus : celui d’un passé plus insouciant.

© Jade Joannès© Jade Joannès
© Jade Joannès© Jade Joannès
© Jade Joannès© Jade Joannès

© Jade Joannès

Image d’ouverture : © Jade Joannès

Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine