Les géants du photojournalisme réunis à Visa pour l’Image

06 septembre 2013   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les géants du photojournalisme réunis à Visa pour l'Image

John G. Morris, David Douglas Duncan, Don McCullin, Patrick Chauvel et Yuri Kozyrev (photo ci-dessus, de gauche à droite ; le 4e au centre est Rémy Ourdan, journaliste au Monde et modérateur de la rencontre), voilà les cinq invités de ce moment fort de la semaine d’ouverture du festival Visa pour l’Image à Perpignan. Jean-François Leroy, le directeur de l’événement, a réuni ces pointures du photojournalisme pour une conférence. Le thème de la rencontre : “Photographier la guerre”. Morris, Douglas et McCullin sont des idoles pour toute une génération de reporters et pour nombre de passionnés de photo. Et chaque prise de parole est suivie d’applaudissements qui saluent plus leurs carrières que l’intervention en elle-même. Il règne sur l’estrade une belle émotion. Et comme le rappelle le journaliste du Monde : “Il y a plus de 70 ans de guerre autour de cette table.” Morris et Duncan ont couvert la deuxième guerre mondiale, ils ont tous les deux 97 ans. McCullin (77 ans) et Chauvel (64 ans) ont photographié la guerre du Vietnam, et Kozyrev (49 ans) se présente comme un enfant au moment de parler de la dernière guerre d’Irak. 

David Douglas Duncan suscite des rires dans le public en essayant de faire taire son voisin John G. Morris qui veut exprimer son admiration pour le travail de son confrère. Le vieil homme ne souhaite pas parler de sa carrière, il chasse d’un revers de la main les compliments et martèle : “J’étais juste photographe!” Tous s’accordent à dire que leurs photos n’ont pas changé le monde et surtout n’empêchent pas de nouvelles guerres. Don McCullin adopte une attitude de profonde humilité face à ses images. Il répète souvent qu’il a honte de certaines photographies qu’il a prise, de cette souffrance dont il a été le témoin. Patrick Chauvel est plus optimiste et, même s’il convient que ses images n’ont pas le pouvoir d’arrêter les guerres, il garde l’espoir vivace qu’elles ont le pouvoir de déranger les hommes politiques et rajoute : “On peut changer les choses de façon individuelle. J’ai la naïveté de croire que mes images peuvent marquer, même si ce n’est qu’une seule personne.” Il conclut : “La photo empêche de dire : on ne savait pas.”

Et c’est en effet l’impression qui ressort de cette rencontre, tous ces photographes ont écrit l’histoire de la guerre, ils ont témoigné avec une déontologie exemplaire. On ne peut que se joindre au public et applaudir avec entrain ces grands messieurs du photojournalisme. J.L.

Retrouvez notre dossier “Réinventons le photojournalisme” dans Fisheye n° 2 en kiosque samedi.

www.visapourlimage.com 

_MG_2834
John G. Morris © Marie Abeille

 

David Douglas Duncan ©Marie Abeille
David Douglas Duncan © Marie Abeille

 

Don McCullin ©Marie Abeille
Don McCullin © Marie Abeille

 

Patrick Chauvel et Yuri Koyziref ©Marie Abeille
Patrick Chauvel et Yuri Kozyrev © Marie Abeille

 

Explorez
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
© Jamie Harley, « Kamanja Ice » de Hanaa Ouassim (2023)
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
Réalisateur de clips depuis une quinzaine d’années, Jamie Harley propose des formes alternatives d’association entre image et musique...
21 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Åsa Johannesson : « Je cherche à diversifier la méthodologie queer dans la photographie »
© Mark McKnight, Him, Shadow (2020)
Åsa Johannesson : « Je cherche à diversifier la méthodologie queer dans la photographie »
Maîtresse de conférences à l’université de Brighton, en Angleterre, l’artiste suédoise multidisciplinaire Åsa Johannesson vient de...
20 juin 2024   •  
Écrit par Gwénaëlle Fliti
Le musée du quai Branly - Jacques Chirac dévoile les lauréat·es du Prix pour la photographie
Familia 1 © Felipe Romero Beltrán
Le musée du quai Branly – Jacques Chirac dévoile les lauréat·es du Prix pour la photographie
Julie Gough, Priyadarshini Ravichandran et Felipe Romero Beltrán sont les lauréat·es du Prix pour la photographie du musée du quai Branly...
20 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
© Fernanda Tafner
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
Pour son projet – toujours en cours – intitulé L’Objet, Fernanda Tafner replonge dans l’époque de la montée du fascisme, durant les...
19 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
© Kourtney Roy
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
Lauréat·e·s de la 6e édition du Prix Swiss Life à 4 mains, la photographe Kourtney Roy et le compositeur Mathias Delplanque lèvent le...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
En ce premier jour de l’été, partout en France, la musique est à l’honneur. À cet effet, nous vous avons sélectionné une série de...
21 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
© Jamie Harley, « Kamanja Ice » de Hanaa Ouassim (2023)
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
Réalisateur de clips depuis une quinzaine d’années, Jamie Harley propose des formes alternatives d’association entre image et musique...
21 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
© Lena Maria
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
De la pointe des cimes à l’œil d’un cheval ou d’un loup, Léna Maria, photographe du tellurique et du sensible, poursuis son exploration...
21 juin 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin