Les Lucie Awards rendent hommage à Shahidul Alam

16 novembre 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les Lucie Awards rendent hommage à Shahidul Alam

Les Lucie Awards ont attribué le Prix humanitaire au photographe Shahidul Alam. Une belle façon de rendre hommage à cet artiste altruiste, actuellement emprisonné au Bangladesh.

Le 28 octobre dernier, les Lucie Awards – un évènement annuel qui rend hommage aux plus belles prouesses de la photographie – ont honoré Shahidul Alam en lui attribuant un Prix humanitaire.  Dans une vidéo dédiée au photographe, incarcéré depuis le mois d’août à Dacca, au Bangladesh, plusieurs personnalités reviennent sur le parcours de Shahidul. « Il incarne ce qu’est un humanitaire », déclare Robert Stein, éminent informaticien. « Il vient d’un milieu aisé et aurait pu voyager dans le monde entier, devenir qui il voulait, mais il a choisi de rester au Bangladesh, pour devenir photographe, mais aussi pour créer une communauté d’artistes ».

Emprisonné pour avoir exprimé son opinion politique sur les réseaux sociaux l’été dernier, Shahidul n’est toujours pas libre. Une conséquence de la répression du gouvernement bangladais. Robert Pledge, cofondateur de l’agence de photojournalisme Contact Press Images, évoque les dangers d’un tel régime. « Ici, il est l’une des voix de la raison. Choisir de le garder en prison l’empêche de s’exprimer, certes, mais en lui ôtant ses moyens d’expression, les jeunes photographes et journalistes qu’il a pris sous son aile durant toutes ces années ont peur aussi ». En récompensant Shahidul Alam, les Lucie Awards mettent à nouveau en lumière le travail et l’énergie qu’il apporte aux droits humains.

Explorez
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet