Les natures mortes raffinées d’Adrien Dubost

18 mars 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les natures mortes raffinées d’Adrien Dubost

« La créativité du design pousse la créativité photographique », déclare Adrien Dubost. C’est après des études de commerce que l’auteur de 31 ans s’est tourné vers le 8e art. En juin 2017, il quitte son emploi à Barcelone pour suivre des cours de photo à Londres – où il habite désormais avec sa femme et sa fille. Travaillant avec de nombreuses marques, il imagine des natures mortes insolites, d’où jaillissent inspirations picturales et force créatrice. « En réalité, je suis beaucoup plus à l’aise avec les objets que face à un modèle. J’aime le rythme que ces éléments et l’argentique imposent », précise-t-il. Un petit déjeuner à moitié entamé illuminé par un soleil matinal, un collage abstrait déconstruisant les échelles, les corps, un angle architectural graphique… Minimalistes, les œuvres d’Adrien Dubost font appel à notre imaginaire, à l’absence pour révéler le sens. Inspiré par la Figuration Narrative – un mouvement artistique français des années 1960 puisant notamment dans la bande dessinée, le cinéma, ou encore la publicité – l’auteur fait des objets banals des éléments luxueux, dialoguant avec les pièces des grands créateurs. Une collection raffinée où s’entremêlent l’ordinaire et la préciosité.

© Adrien Dubost© Adrien Dubost

© Adrien Dubost

© Adrien Dubost© Adrien Dubost

 

© Adrien Dubost© Adrien Dubost

 

© Adrien Dubost

 

© Adrien Dubost© Adrien Dubost

 

© Adrien Dubost

© Adrien Dubost© Adrien Dubost

© Adrien Dubost© Adrien Dubost

 

© Adrien Dubost© Adrien Dubost

© Adrien Dubost

Explorez
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Un événement photographique que tu n’oublieras jamais ? © Caroline Heinecke
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
16 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
WhiteWall met en lumière l'œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
© Alexandre Souêtre / Courtesy of Whitewall
WhiteWall met en lumière l’œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
Le laboratoire WhiteWall met en avant, imprime et édite l'œuvre toute en noir et blanc de Alexandre Souêtre, grâce à un livre haut de...
14 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill