Les nuits insomniaques de José David Valiente

22 juin 2017   •  
Écrit par Anaïs Viand
Les nuits insomniaques de José David Valiente

José David Valiente, 31 ans, est un photographe espagnol qui s’est formé sur le tas. Ses clichés curieux et mystérieux dévoilent une approche très personnelle de la photographie. Pour Fisheye il présente Insomnia, une série intrigante, presque inquiétante, faite en pleine nuit.

Pour José David Valiente, « la photographie est un outil. Elle me permet de montrer une partie de moi que je ne peux exprimer avec des mots. » Sauvages, étranges, les images de José David Valiente interpellent. Flash et couleurs contrastées sont devenus des éléments de son langage. Qu’il s’agisse d’un chat blanc surexposé, d’une chauve-souris mourante ou d’un portrait sans visage, José David Valiente cultive toujours le souci du détail. Il précise que « [ses] photos ne sont pas mignonnes, mais une chose est sûre, elle ne sont pas cruelles ! ». Ses clichés résultent de ses observations sensibles. « Par exemple, je n’ai jamais vu une chauve-souris se faire manger par des fourmis. J’avais besoin de prendre une photo parce que c’était beau et inhabituel. » Une image lui suffit pour susciter le mystère et attiser notre curiosité. Comme ce portrait de deux chiens, qui révèle beaucoup de sa sensibilité : « J’aime cette photo parce qu’elle est sombre et étrange à la fois. »

 S’il a découvert la photographie quand il était enfant, c’est au lycée que José prend conscience « des possibilités créatives » d’un appareil photo. À cette époque, il était un adolescent rebelle qui désertait les salles de classe. Défaillant à un examen, il nous raconte : « J’ai passé tout l’été qui a suivi à prendre des photos . Je suis tombé amoureux de ce médium et je me suis rendu compte que je voulais être photographe. » Plus tard il est contraint de revenir dans sa ville natale, à Lorca, un endroit où il s’ennuyait et où tout le monde le connaissait. « J’étais anxieux et submergé, à tel point que je n’arrivais plus à dormir », se souvient-il. Insomnia, témoigne de ce qu’il a vécu durant cette mauvaise passe, « un mélange de sensations dans une atmosphère surréaliste. »

 

© Jose David Valiente

© Jose David Valiente

 

© Jose David Valiente
© Jose David Valiente
© Jose David Valiente
© Jose David Valiente
© Jose David Valiente
© Jose David Valiente
© Jose David Valiente
© Jose David Valiente

© Jose David Valiente

Images tirées de Insomnia, par © José David Valiente

Explorez
Dans l’œil de Katya Kalyska : l'importance des relations humaines
© Katya Kalyska
Dans l’œil de Katya Kalyska : l’importance des relations humaines
Cette semaine, plongée dans l’œil de Katya Kalyska, photographe biélorusse dont nous vous avions déjà présenté le travail. Pour Fisheye...
04 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
29 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
© Philémon Barbier
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
Le Forum Vies Mobiles et le photographe Philémon Barbier se penchent sur la condition des livreur·ses travaillant pour les applications...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
© Olivier Metzger
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
Jusqu’au 23 mars, la galerie Arrêt sur l’image rend hommage à Olivier Metzger, le photographe qui arpentait la nuit en en capturant...
04 mars 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l’œil de Katya Kalyska : l'importance des relations humaines
© Katya Kalyska
Dans l’œil de Katya Kalyska : l’importance des relations humaines
Cette semaine, plongée dans l’œil de Katya Kalyska, photographe biélorusse dont nous vous avions déjà présenté le travail. Pour Fisheye...
04 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes s’attachent à rendre visibles des sujets méconnus ou peu représentés.
03 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet