Les ruines du communisme

24 août 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les ruines du communisme

Karol Pałka, artiste polonais, revient sur le passé communiste de son pays. Dans Edifice, il capture des bâtiments déserts, vestiges d’une ère aussi monumentale qu’oppressante.

Salles désertes, bâtiments en ruine, vestiges d’un passé grandiose… Les images de la série Edifice, de Karol Pałka nous emportent dans un passé proche – celui de l’ère communiste. Le photographe et réalisateur polonais a débuté son projet en 2016, en découvrant, par hasard, l’un de ces lieux emblématiques. « C’est ainsi qu’ont commencé mes recherches. Il était souvent difficile d’obtenir la permission de photographier certains endroits, car leurs propriétaires étaient inconnus. D’autres, abandonnés, étaient plus faciles d’accès », raconte l’auteur.

Né deux ans après la chute du communisme, Karol Pałka a grandi avec les souvenirs de ses parents. Ceux d’une ère glaçante, marquée par un parti dominant, oppressant. « Ces images, oscillant entre fiction et réalité, illustrent mon désir d’explorer l’histoire de mon pays. Car on ne peut la comprendre qu’en étudiant soigneusement son passé », explique-t-il.

© Karol Pałka

Une utopie créée de toute pièce

Vidés de toute trace d’humanité, les clichés évoquent un temps révolu. Au cœur de ces architectures fragiles, cependant, apparaissent les traces d’une utopie créée de toute pièce par le parti soviétique. Du Polana Hotel – un complexe vacancier détenu par les membres du parti communiste de Tchécoslovaquie – au bureau de Nowa Huta Steelworks, visité autrefois par Nikita Khrouchtchev et Fidel Castro – les édifices capturés par le photographe symbolisent la puissance du régime. « L’architecture était alors devenue un outil de surveillance utilisé par l’État, explique-t-il. Si certains Polonais estiment que ces bâtiments devraient être détruits, je pense qu’ils font partie de notre passé. Notre mémoire ne les oubliera pas pour autant. »

Métaphorique, la série examine la notion de persistance. Le pouvoir est-il immortel ? Quelle est son emprise sur nous ? Si les constructions survivent dans le temps, leur beauté disparaît, laissant place à une certaine décadence – à l’image des débordements politiques du 20e siècle. « Certains se souviennent très bien de cette époque, d’autres n’y songent jamais. Il s’agit d’une sorte d’amnésie nationale. D’une manière de se ranger du côté des plus faibles, et des oubliés. C’est une manifestation d’un traumatisme et d’un désir de rébellion », conclut Karol Pałka. Une collection d’images aux profondes ramifications.

© Karol Pałka© Karol Pałka

© Karol Pałka

© Karol Pałka© Karol Pałka

© Karol Pałka

© Karol Pałka© Karol Pałka

© Karol Pałka

© Karol Pałka

Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine