Les sinuosités du réel se découvrent au Château de Tours

01 mai 2023   •  
Écrit par Milena Ill
Les sinuosités du réel se découvrent au Château de Tours

Du 23 juin au 29 octobre, Arina Essipowitsch et Julien Magre sont mis à l’honneur par le Jeu de Paume, au Château de Tours. Deux expositions personnelles consacrées à la photographie, qui déploient une véritable cartographie du sensible.

Depuis 2010, la Ville de Tours et le Jeu de Paume s’associent pour présenter des expositions de photographie qui comportent souvent un caractère patrimonial. Découvrez dès cet été, dans le cadre idyllique du Château de Tours, les deux figures emblématiques de la création européenne contemporaine mises à l’honneur cette année. Explorant toutes deux les notions d’identité et de déplacement, l’œuvre de Arina Essipowitsch, artiste visuelle installée en France et en Allemagne, côtoiera celle de Julien Magre, né en région parisienne, et souvent baptisé par la critique comme le « photographe de l’intime ». Un ensemble qui conjugue art documentaire et poésie intime, où règnent simplicité, et retour aux fondamentaux.

Avec Déplier l’image, Arina Essipowitsch s’est inspirée du fleuve de la Loire et de ses sinuosités, afin d’élaborer un véritable voyage sensible. De ses éléments minéraux et aquatiques à son patrimoine architectural local, l’artiste révèle le paysage de la vallée. Le public est invité à entrer dans un jeu d’exploration tactile, olfactive et visuelle des possibilités physiques de la photographie. À noter qu’une performance in situ sera donnée pour celleux qui auront la chance d’assister au lancement de l’exposition ! Julien Magre, quant à lui, présentera une exposition autrement introspective, mettant en scène sa propre famille, ainsi que « des paysages et des choses minuscules qui m’ont sans doute sauvé la vie », écrit-il en note d’intention. La série En vie, qui permettait à son auteur de remporter l’année dernière le Prix Niépce Gens d’Images, décortique un « étrange et doux sentiment d’appartenance ». Et célèbre, en même temps, plus de vingt ans d’existence. À partir du 23 juin prochain, laissez-vous porter !

Arina Essipowitsch / Courtesy of the artist and Jeu de Paume

© Arina Essipowitsch / Courtesy of the artist and Jeu de Paume

© Julien Magre / Courtesy of the artist and Jeu de Paume© Julien Magre / Courtesy of the artist and Jeu de Paume

© Julien Magre / Courtesy of the artist and Jeu de Paume

Image d’ouverture : © Julien Magre / Courtesy of the artists and Jeu de Paume

Explorez
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lancement de Fisheye Immersive La Revue : un observatoire annuel des arts numériques et immersifs
© Salome Chatriot
Lancement de Fisheye Immersive La Revue : un observatoire annuel des arts numériques et immersifs
Un an après le lancement du magazine en ligne, Fisheye Immersive sort sa revue papier. 192 pages, bilingues français-anglais, consacrées...
15 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Silent Radar : VRChat, des mondes en simulation
Connecticut. April 12, 2023. Portrait of Silent behind her green screen. As a Virtual Reality drone racing champion, she uses a green screen while competing online. Because she reveals herself on camera, those moments involve more beauty preparation, so she can feel comfortable while competing in the Women's Cup. Outside of simulator competitions, she also flies her real drone, and is portrayed holding her remote controller. Though she is among the top-200 fastest pilots worldwide, real-life drone racing has a steep cost barrier. In addition, the American drone-racing scene takes place mostly in the Midwest, where she feels a lot of fear related to being a trans woman taking part in these events. © Paola Chapdelaine
Silent Radar : VRChat, des mondes en simulation
Bienvenue sur VRChat, une plateforme en ligne qui permet à une communauté d’environ 70 000 personnes de créer leurs propres avatars et...
14 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Le Motorola edge50 pro à toute épreuve
© Borey Sok / Studio Beige
Le Motorola edge50 pro à toute épreuve
Sous le soleil écrasant de Marrakech ou dans le singulier quartier de Beaugrenelle à Paris, le nouveau-né de Motorola – le edge50 pro –...
10 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
© Charlie Tallott
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
Le 15 mai 2024, à la Somerset House, le Photo London x Nikon Emerging Photography Award a annoncé son nouveau lauréat : Charlie Tallott....
16 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas