Les vibrations du monde

16 décembre 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les vibrations du monde

Sujets insolites ou tendances, faites un break avec notre curiosité de la semaine. La photographe Ysabel Rossi imagine un monde fantastique inspiré par les joies et les douleurs qui traversent notre existence.

« Le confinement nous a donné deux façons d’envisager notre existence : soit à travers un filtre révélant sa beauté et sa simplicité, soit en nous emprisonnant dans le présent. J’ai décidé de profiter de ce temps qui nous est donné pour me plonger dans la magie de notre existence »

, raconte Ysabel Rossi. Originaire de Lima, la photographe a déménagé en Floride il y a cinq ans, et y étudie la publicité. Sur son temps libre, elle capture les gens, les lieux, les scènes ordinaires pour en faire des œuvres fantastiques. « J’adore me poser, attendre l’instant parfait dans un coin, afin de le figer pour l’éternité », précise-t-elle. Inspirée par le travail de Frida Kahlo qui symbolise pour elle « l’expression véritable », elle ne cesse d’« attraper sa réalité pour l’offrir du monde ».

© Ysabel Rossi© Ysabel Rossi

Danser au rythme des peines

Dans les images d’Ysabel Rossi, les arbres et les routent se dédoublent, le soleil brille d’un halo surnaturel et les nuits transforment notre monde en un territoire imaginaire. Adepte de Photoshop, l’artiste retouche chaque image pour en révéler l’émotion. « C’est un outil d’exploration. Il me permet de terminer mes poèmes visuels. Il est tout aussi important que mon boîtier », confie-t-elle.

Ce sont les récits qui l’intéressent. Les contes mystérieux qui invitent le lecteur à participer, tout comme le narrateur, aux aventures qu’on lui propose. Sans développer de thèmes particuliers, l’auteure dévoile son décor avec minutie. « Un univers aux tons subtils, influencé par mon désir d’introspection, les environnements tropicaux et l’exaltation des fêtes », explique-t-elle. Fière de ses racines – péruviennes et italiennes – la photographe se décrit comme une « grande romantique », qui dance au rythme des peines, des joies, des rencontres et des connexions. Désert, son univers visuel ne semble qu’attendre des protagonistes, prêts à se mouvoir, à s’oublier, à rentrer en transe, au son de mélodies rythmées. « De l’engouement innocent à la poésie des chagrins d’amour », conclut-elle.

© Ysabel Rossi© Ysabel Rossi

© Ysabel Rossi

© Ysabel Rossi© Ysabel Rossi

© Ysabel Rossi

Explorez
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
20 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
© Lara Lussheimer
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
Lara Lussheimer et Sara Tontorova, nos coups de cœur de la semaine, sont toutes deux en quête de métaphores. La première les fait émerger...
19 février 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
20 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet