Mark Brautigam

15 septembre 2015   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Mark Brautigam
Pendant son enfance, Mark Brautigam n’avait pas conscience de la beauté du Wisconsin où il a grandi. Après plusieurs années en Californie, ce directeur artistique a souhaité rendre hommage à sa région souvent caricaturée.

Fisheye: Bonjour Mark, peux-tu te présenter ?

Mark Brautigam: J’ai grandi dans le Wisconsin à Franklin, dans la banlieue de Milwaukee. J’ai suivi des cours d’art et design avant d’obtenir un bachelor en ingénierie mécanique. Ensuite, j’ai été marine pendant 4 ans et lors d’une mission de six mois, j’ai acheté un appareil photo à Hong Kong. De retour aux États-Unis, j’ai pris un tas de photo. Le vrai déclic a pourtant eu lieu plus tard, quand je suis tombé sur un livre de William Eggleston dans une librairie californienne.

Pourquoi aimes-tu tant la photo ?

Ça dépend de chacun mais personnellement j’aime utiliser ce médium en voyage.

Ta série On Wisconsin fait pourtant découvrir ton pays d’origine… Quel est ton rapport à cette région ?

Le Wisconsin a une beauté particulière, un charme silencieux et sans prétentions qui m’a toujours attiré finalement.

Image extraite de la série "On Wisconsin" / © Mark Brautigam
Image extraite de la série “On Wisconsin” / © Mark Brautigam

Qu’as-tu voulu montrer avec ces images ?

Le projet est né de ma déception, quand j’ai quitté la Californie où j’avais vécu 3 ans. Je suis retourné dans le Wisconsin et j’ai vraiment eu envie de savourer ma vie ici et d’explorer à nouveau ce que j’avais pris pour acquis pendant mon enfance. Le Midwest est une région qu’on a tendance à caricaturer et un de mes souhaits était de prendre le contrepied de tous les stéréotypes.

Y a-t-il une image dont tu es particulièrement fier ?

Ça me semble très difficile de n’isoler qu’une seule image. Je passe un temps fou à éditer mes photos alors si une image fait partie de la série, c’est parce que j’en suis vraiment satisfait.

Image extraite de la série "On Wisconsin" / © Mark Brautigam
Image extraite de la série “On Wisconsin” / © Mark Brautigam

Comment les gens réagissent quand ils voient que tu les photographie ?

La grande majorité des gens que j’approche pour faire leur portrait sont très accueillants. Même si j’utilisais une chambre 8×10 qui demande un temps de pose très long.

Quelle est la meilleure critique que tu aies reçue sur ton travail ?

J’envoie leur portrait à toutes les personnes que je photographie. La plupart des modèles m’écrivent une lettre pour me remercier. Je dirais que la réponse la plus sympa que j’ai reçue sur cette série est celle d’un groupe d’écrivains retraités qui ont écrit des nouvelles à partir des images et me les ont envoyées.

Image extraite de la série "On Wisconsin" / © Mark Brautigam
Image extraite de la série “On Wisconsin” / © Mark Brautigam

C’est donc William Eggleston, ton inspiration au quotidien ?

Non, en ce moment je suis plutôt inspiré par des artistes qui n’ont rien à voir avec la photographie. Je pense que ça va m’aider à faire évoluer mon travail.

Sur quel projet travailles-tu actuellement ?

Je n’en ai pas en ce moment. Parfois c’est agréable de faire une pause pour prendre du recul sur ce que tu fais !

25_Brautigam_On_Wisconsin-Ackley_fisheyelemag43_Brautigam_On_Wisconsin-Alvin_fisheyelemag41_Brautigam_On_Wisconsin-Eau_Claire_River_fisheyelemag42_Brautigam_On_Wisconsin-Dudley_Lake_fisheyelemag34_Brautigam_On_Wisconsin-Pleasant_Prairie_fisheyelemag40_Brautigam_On_Wisconsin-Gleason_fisheyelemag31_Brautigam_On_Wisconsin-Cassville_fisheyelemag33_Brautigam_On_Wisconsin-Delevan_fisheyelemag28_Brautigam_On_Wisconsin-Luck_fisheyelemag26_Brautigam_On_Wisconsin-Gotham_fisheyelemag15_Brautigam_On_Wisconsin-Little_Wolf_River_fisheyelemag19_Brautigam_On_Wisconsin-Sturtevant_fisheyelemag11_Brautigam_On_Wisconsin-Hurley_fisheyelemag13_Brautigam_On_Wisconsin-Lac_du_Flambeau_fisheyelemag09_Brautigam_On_Wisconsin-Oconto_River_fisheyelemag07_Brautigam_On_Wisconsin-Boaz_fisheyelemag06_Brautigam_On_Wisconsin-Belgium_fisheyelemag

Propos recueillis par Hélène Rocco

Explorez
Dans l’œil de Katya Kalyska : l'importance des relations humaines
© Katya Kalyska
Dans l’œil de Katya Kalyska : l’importance des relations humaines
Cette semaine, plongée dans l’œil de Katya Kalyska, photographe biélorusse dont nous vous avions déjà présenté le travail. Pour Fisheye...
04 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
29 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
© Philémon Barbier
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
Le Forum Vies Mobiles et le photographe Philémon Barbier se penchent sur la condition des livreur·ses travaillant pour les applications...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
© Olivier Metzger
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
Jusqu’au 23 mars, la galerie Arrêt sur l’image rend hommage à Olivier Metzger, le photographe qui arpentait la nuit en en capturant...
04 mars 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l’œil de Katya Kalyska : l'importance des relations humaines
© Katya Kalyska
Dans l’œil de Katya Kalyska : l’importance des relations humaines
Cette semaine, plongée dans l’œil de Katya Kalyska, photographe biélorusse dont nous vous avions déjà présenté le travail. Pour Fisheye...
04 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes s’attachent à rendre visibles des sujets méconnus ou peu représentés.
03 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet