Mark Brautigam

15 septembre 2015   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Mark Brautigam
Pendant son enfance, Mark Brautigam n’avait pas conscience de la beauté du Wisconsin où il a grandi. Après plusieurs années en Californie, ce directeur artistique a souhaité rendre hommage à sa région souvent caricaturée.

Fisheye: Bonjour Mark, peux-tu te présenter ?

Mark Brautigam: J’ai grandi dans le Wisconsin à Franklin, dans la banlieue de Milwaukee. J’ai suivi des cours d’art et design avant d’obtenir un bachelor en ingénierie mécanique. Ensuite, j’ai été marine pendant 4 ans et lors d’une mission de six mois, j’ai acheté un appareil photo à Hong Kong. De retour aux États-Unis, j’ai pris un tas de photo. Le vrai déclic a pourtant eu lieu plus tard, quand je suis tombé sur un livre de William Eggleston dans une librairie californienne.

Pourquoi aimes-tu tant la photo ?

Ça dépend de chacun mais personnellement j’aime utiliser ce médium en voyage.

Ta série On Wisconsin fait pourtant découvrir ton pays d’origine… Quel est ton rapport à cette région ?

Le Wisconsin a une beauté particulière, un charme silencieux et sans prétentions qui m’a toujours attiré finalement.

Image extraite de la série "On Wisconsin" / © Mark Brautigam
Image extraite de la série “On Wisconsin” / © Mark Brautigam

Qu’as-tu voulu montrer avec ces images ?

Le projet est né de ma déception, quand j’ai quitté la Californie où j’avais vécu 3 ans. Je suis retourné dans le Wisconsin et j’ai vraiment eu envie de savourer ma vie ici et d’explorer à nouveau ce que j’avais pris pour acquis pendant mon enfance. Le Midwest est une région qu’on a tendance à caricaturer et un de mes souhaits était de prendre le contrepied de tous les stéréotypes.

Y a-t-il une image dont tu es particulièrement fier ?

Ça me semble très difficile de n’isoler qu’une seule image. Je passe un temps fou à éditer mes photos alors si une image fait partie de la série, c’est parce que j’en suis vraiment satisfait.

Image extraite de la série "On Wisconsin" / © Mark Brautigam
Image extraite de la série “On Wisconsin” / © Mark Brautigam

Comment les gens réagissent quand ils voient que tu les photographie ?

La grande majorité des gens que j’approche pour faire leur portrait sont très accueillants. Même si j’utilisais une chambre 8×10 qui demande un temps de pose très long.

Quelle est la meilleure critique que tu aies reçue sur ton travail ?

J’envoie leur portrait à toutes les personnes que je photographie. La plupart des modèles m’écrivent une lettre pour me remercier. Je dirais que la réponse la plus sympa que j’ai reçue sur cette série est celle d’un groupe d’écrivains retraités qui ont écrit des nouvelles à partir des images et me les ont envoyées.

Image extraite de la série "On Wisconsin" / © Mark Brautigam
Image extraite de la série “On Wisconsin” / © Mark Brautigam

C’est donc William Eggleston, ton inspiration au quotidien ?

Non, en ce moment je suis plutôt inspiré par des artistes qui n’ont rien à voir avec la photographie. Je pense que ça va m’aider à faire évoluer mon travail.

Sur quel projet travailles-tu actuellement ?

Je n’en ai pas en ce moment. Parfois c’est agréable de faire une pause pour prendre du recul sur ce que tu fais !

25_Brautigam_On_Wisconsin-Ackley_fisheyelemag43_Brautigam_On_Wisconsin-Alvin_fisheyelemag41_Brautigam_On_Wisconsin-Eau_Claire_River_fisheyelemag42_Brautigam_On_Wisconsin-Dudley_Lake_fisheyelemag34_Brautigam_On_Wisconsin-Pleasant_Prairie_fisheyelemag40_Brautigam_On_Wisconsin-Gleason_fisheyelemag31_Brautigam_On_Wisconsin-Cassville_fisheyelemag33_Brautigam_On_Wisconsin-Delevan_fisheyelemag28_Brautigam_On_Wisconsin-Luck_fisheyelemag26_Brautigam_On_Wisconsin-Gotham_fisheyelemag15_Brautigam_On_Wisconsin-Little_Wolf_River_fisheyelemag19_Brautigam_On_Wisconsin-Sturtevant_fisheyelemag11_Brautigam_On_Wisconsin-Hurley_fisheyelemag13_Brautigam_On_Wisconsin-Lac_du_Flambeau_fisheyelemag09_Brautigam_On_Wisconsin-Oconto_River_fisheyelemag07_Brautigam_On_Wisconsin-Boaz_fisheyelemag06_Brautigam_On_Wisconsin-Belgium_fisheyelemag

Propos recueillis par Hélène Rocco

Explorez
La sélection Instagram #459 : berceuses imagées
© doongood_666 / Instagram
La sélection Instagram #459 : berceuses imagées
Un petit somme à l’ombre d’un pommier ou un rêve érotique dans un love hotel, les artistes de notre sélection Instagram de la semaine...
18 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Les coups de cœur #497 : Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi
© Leila Calvaruso
Les coups de cœur #497 : Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi
Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi, nos coups de cœur de la semaine, documentent la vie quotidienne à l’aide de leur boîtier. La...
17 juin 2024   •  
Dans l'œil d'Anne-Laure Étienne : portrait flambant sous le soleil d'Ardèche
© Anne-Laure Étienne, Cindy
Dans l’œil d’Anne-Laure Étienne : portrait flambant sous le soleil d’Ardèche
Cette semaine, plongée dans l’œil d'Anne-Laure Étienne, qui met son regard aiguisé et ses mises en scène colorées au service des arts...
10 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Kimbra Audrey met à nu le cancer du sein
© Kimbra Audrey
Kimbra Audrey met à nu le cancer du sein
Kimbra Audrey est une artiste américaine qui vit à Paris. Dans son regard, faire le portrait d'elle-même devient une manière de redéfinir...
07 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
En ce premier jour de l’été, partout en France, la musique est à l’honneur. À cet effet, nous vous avons sélectionné une série de...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
© Jamie Harley, « Kamanja Ice » de Hanaa Ouassim (2023)
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
Réalisateur de clips depuis une quinzaine d’années, Jamie Harley propose des formes alternatives d’association entre image et musique...
21 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
© Lena Maria
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
De la pointe des cimes à l’œil d’un cheval ou d’un loup, Léna Maria, photographe du tellurique et du sensible, poursuis son exploration...
21 juin 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Åsa Johannesson : « Je cherche à diversifier la méthodologie queer dans la photographie »
© Mark McKnight, Him, Shadow (2020)
Åsa Johannesson : « Je cherche à diversifier la méthodologie queer dans la photographie »
Maîtresse de conférences à l’université de Brighton, en Angleterre, l’artiste suédoise multidisciplinaire Åsa Johannesson vient de...
20 juin 2024   •  
Écrit par Gwénaëlle Fliti