Mineurs désœuvrés

30 septembre 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Mineurs désœuvrés

En collaboration avec l’association TIMMY – Soutien aux Mineurs Exilés, le photographe Alexis Pazoumian réalise le portrait de trois jeunes migrants. Une série aussi poignante qu’élégante.

Après avoir documenté les favelas, au Brésil, et s’être aventuré dans la taïga sibérienne, Alexis Pazoumian a tourné son regard vers son pays d’origine : la France. Durant le confinement, le photographe documentaire a rencontré trois Mineurs Exilés qui se battent pour réussir leur vie sur ce nouveau territoire. « Au départ, une amie psychologue, qui suivait de nombreux mineurs exilés à Paris, m’a parlé de leur situation, et des tests osseux que certains doivent subir pour prouver leur minorité », raconte-t-il. Une procédure dont la marge d’erreur avoisine les deux ans – et peut s’étirer jusqu’à quatre ans.

Touché, Alexis Pazoumian décide de réaliser un court-métrage immersif, pour mettre en lumière cette injustice. Il fait équipe avec TIMMY, une association bénévole qui vient en aide aux jeunes isolés. « Il existe très peu d’organismes qui soutiennent ces personnes à Paris. Espérance, la responsable de TIMMY, s’investit 7 jours sur 7 auprès d’eux », précise-t-il. Bravant la quarantaine, l’auteur part alors à la rencontre de trois Mineurs Exilés qui, malgré la peur de témoigner, ont trouvé le courage d’exprimer leur désarroi. Il signe une série touchante et raffinée.

© Alexis Pazoumian© Alexis Pazoumian

Des solutions temporaires

Dans un noir et blanc élégant, Alexis Pazoumian capture les visages pensifs, le doute dans les yeux de ces jeunes. Mamadou, 19 ans, est tombé dans l’alcool et la drogue, en arrivant dans un squat à Paris. Après avoir contacté l’association, il s’en sort, à force de volonté, et déménage en Bretagne, où il poursuit une formation dans l’agriculture. Le covid, cependant, rend impossible son hébergement en famille d’accueil. Venu de Guinée, Ibrahim, 16 ans, s’est vu refuser son statut de mineur en arrivant sur le territoire. Incapable de demander un recours à la veille du confinement, il trouve un endroit où dormir par l’intermédiaire de Timmy, dans des appartements prêtés par des citoyens. S’il a été reconnu mineur, Adama, 17 ans, est quant à lui transféré dans une autre ville, où on le renvoie à la rue.

« Les périodes de recours peuvent être très longues, il peut se passer plusieurs mois, voire années, pendant lesquels les jeunes se retrouvent dehors (…) Ils sont perturbés, la situation n’est jamais stable. Ils vont de logement en logement, nous trouvons des solutions, mais seulement temporaires », confie l’une des bénévoles de l’association. Face à l’objectif d’Alexis Pazoumian, les jeunes se livrent et racontent leurs parcours. Dissimulés derrière des masques chirurgicaux, photographiés de dos ou en plans rapprochés, ils deviennent les visages d’une population minoritaire éternellement maintenue dans l’ombre. Anonymes, et pourtant bien réels. Particulièrement soignées, les compositions de l’auteur évoquent la photographie de mode, et donnent à ces modèles une noblesse méritée.

© Alexis Pazoumian© Alexis Pazoumian

© Alexis Pazoumian

© Alexis Pazoumian© Alexis Pazoumian

© Alexis Pazoumian

© Alexis Pazoumian

Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot