Museum TV, quand l’art crève l’écran

30 août 2018   •  
Écrit par Anaïs Viand
Museum TV, quand l’art crève l’écran

Docus, actu, cours, jeux et confidences de photographes… tout ça depuis votre canapé ? Museum TV, la chaîne dédiée à l’art, ambitionne de remplir le temps de cerveau humain disponible de façon intelligente et ludique. Cet article est à retrouver dans notre dernier numéro.

« Deux millions de Français visitent une exposition au moins une fois par mois, 20 % de la population ont déjà acquis une œuvre d’art, et 12 millions se prennent chaque jour pour des artistes en postant des photos sur Instagram »

, affirme Museum TV. Et pourtant, il a fallu attendre avril 2017 pour voir apparaître la première chaîne télé française entièrement dédiée à l’art. Selon son directeur, Sébastien Meyssan, on assiste depuis ces vingt dernières années à un engouement du public pour la culture. Il était temps de dupliquer les politiques des institutions en vue de démocratiser l’accès à l’art sur les écrans, ce « travail d’élargissement mené par les lieux artistiques. L’explosion de la créativité a bouleversé les modes narratifs et de nouveaux formats sont apparus ». Disponible dans les offres Canal, la chaîne entend informer tout en divertissant. Un double objectif que Sébastien Meyssan résume ainsi: « Satisfaire les exigences des amateurs éclairés et attirer un public le plus large possible. » Quatre piliers structurent les programmes : la rubrique « Beaux-Arts » concentre des disciplines artistiques institutionnelles (allant des arts premiers à l’art contemporain), quand « Art Pop » met en avant le street art, les arts numériques, le body painting ou la sculpture sur glace. L’architecture et le design font l’objet d’une rubrique à part, intitulée « Archi et Design ». Enfin, Images regroupe l’art vidéo et la photographie à 90 %. Un découpage éditorial permettant d’honorer sa punchline : « Si vous aimez l’art, il y aura toujours quelque chose pour vous. »

© Malick Sidibe© Malick Sidibe

© Malick Sidibe

Le « Top Chef » de la photo

« La photographie est, de toutes les disciplines des arts visuels abordées sur la chaîne, celle qui est plébiscitée par le plus grand nombre de personnes

», confie Sébastien Meyssan. Si la photographie demeure la discipline la plus difficile à traiter à la télévision, elle apparaît comme un axe fondamental de MuseumTV. Afin de conserver le patrimoine existant, la chaîne diffuse des programmes achetés ailleurs. Il s’agit de documentaires classiques sur les grands maîtres de la photographie – David Bailey, Robert Doisneau, Christine Spengler… –, comme de formats plus modernes. La série Smartest Phone Photographer, diffusée du 11 au 15 juin 2018, proposait, par exemple, un tutoriel dédié à la photo au téléphone portable.

À Museum TV, il est essentiel de désacraliser la pratique photo. Le Photo Contest est « notre Top Chef de la photo », commente Sébastien Meyssan. Ce programme de 52 minutes met au défi deux photographes issus d’écoles différentes. Leur mission ? Séduire un jury, composé notamment de galeristes, avec cinq clichés. À partir d’un thème – photo d’architecture dans le 12e arrondissement de Paris, photo gastronomique à Lyon, ou encore rock-moto-photo à Marseille -, ils ont droit à une heure à peine de shooting pour l’illustrer. Trente minutes plus tard, les deux candidats passent un oral où ils doivent convaincre les experts de les exposer. Un vrai marathon !

Dans une ambiance plus intimiste, il y a aussi au programme l’émission L’Instant décisif, qui met en avant des photographes plus expérimentés, qui ont acquis une notoriété et dont on découvre l’univers dans un format de 13 minutes. Chacun d’eux choisit trois images illustrant des moments forts de sa carrière et s’explique face caméra. L’occasion de contextualiser la prise de vue et d’expliquer leurs choix techniques. Pierre Terdjman, photoreporter et cofondateur du projet #Dysturb – dont les membres collent des photos dans la rue pour défendre le travail des photojournalistes –, revient ainsi sur ses reportages réalisés en Afghanistan et en Centrafrique. Florence Levillain, photographe à l’agence Signatures, s’exprime, elle, sur les images de ses séries Bains publics, Des nouvelles du Père Noël, et Hommage à Sabine Weiss. Parmi les stars des trente épisodes diffusés à la rentrée, on retrouve Ralph Gibson, Sandro Miller et Jady Bates, entre autres.

Cet article est à retrouver dans son intégralité dans Fisheye #31, en kiosque et disponible ici.

Image extraite du documentaire Ostkreuz : agence des photographes, réalisé par Maik ReichertImage extraite du documentaire Ostkreuz : agence des photographes, réalisé par Maik Reichert

 

© Image extraite du documentaire Ostkreuz : agence des photographes, réalisé par Maik Reichert

© Malick Sidibe© Malick Sidibe

© Malick Sidibe

© Florence Levillain© Florence Levillain

© Florence Levillain

© Francis Meslet

© Francis Meslet

© Francis Meslet

© Francis Meslet

© Francis Meslet

© MuseumTV

© MuseumTV

Explorez
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
C’est l’heure du récap' ! Cette semaine, les photographes de la semaine immortalisent leurs propres visions de mondes qu’iels regrettent...
26 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Malaga, 1966 © Joël Meyerowitz
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Il y a soixante ans, le photographe américain Joël Meyerowitz foulait le sol de la ville de Málaga, en Espagne. Cette année, du 15 juin...
24 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Histoires de famille : la séance de rattrapage Focus !
© Irina Shkoda
Histoires de famille : la séance de rattrapage Focus !
Retour à ses racines, famille d’adoption, fantômes tenaces ou simples témoignages d’une connexion profonde, les photographes nous...
22 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas