Nicéphore + : à suivre religieusement

22 juillet 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nicéphore + : à suivre religieusement

Du 10 au 31 octobre 2020 se déroulera la 15e biennale internationale de photographie Nicéphore +. Au programme, 18 expositions et de nombreuses animations autour d’un thème passionnant : Du sacré au profane.

Créée par l’association Sténopé, la biennale photographie Nicéphore + fait dialoguer, depuis quinze éditions, des regards d’auteurs autour d’un même thème. Œuvres anciennes, contemporaines, plasticiennes, sociales ou de reportage, les clichés présentés célèbrent la diversité du médium. Cette année, l’événement installé à Clermont-Ferrand explore le thème Du sacré au profane. Religion, mort, transe et désir d’abandon se croisent, au cœur de 18 expositions. Des visites commentées, lectures de portfolios, rencontres avec les artistes ou encore discussions seront organisées du 10 au 31 octobre, afin de prolonger les débats.

© Cha Gonzalez

© Cha Gonzalez

Poser un regard critique

Entre mysticisme, documentaire et poésie, les photographes invités par Nicéphore + illustrent avec sagesse et respect des notions complexes. Dans Sacré, Matthieu Gafsou s’intéresse à l’église catholique fribourgeoise. Inspiré par l’histoire de l’art, le photographe franco-suisse capture des espaces grandioses, affaiblis par le temps. Avec empathie – et un peu d’ironie – il révèle une institution décadente, appartenant, peut-être, au passé. Cyril Abad, quant à lui, s’est rendu aux États-Unis pour documenter la vie de Bill Malbon, pasteur, et de son église mobile : ce dernier parcourt les villes et la campagne de Virginie avec sa petite chapelle de 30 mètres carrés, pour proposer des mariages insolites et originaux à bas prix. Une invention singulière se mariant à merveille avec l’écriture décalée du photographe.

Née au Liban, Cha Gonzalez – désormais installée à Paris – s’intéresse aux fêtes, et à leur rôle dans la psychologie de leurs adeptes. Dans Abandon, la photographe et vidéaste capte des instants volatiles, une quête de sens et d’appartenance. Que recherchent ces personnes, qui s’enivrent et sortent religieusement chaque semaine ? Festoyer devient-il un divin rituel ? De son côté, Magali Lambert construit des figures chimériques en assemblant des matériaux que la vie a délaissés. Des éléments bruts, cassés, ringards, artificiels ou naturels qui forment des sculptures étranges, aussi dérangeantes que fascinantes… Hommages au récit sacré, ou contes factice et profane ? Les 18 expositions de la biennale interrogent le public et l’invitent à poser un regard critique sur ces notions.

 

Nicéphore + : Du sacré au profane

Du 10 au 31 octobre 2020, à Clermont-Ferrand

© Joël Damase© Ricard Terré

© à g. Joël Damase, à d. Ricard Terré

© Cyril Abad

© Cyril Abad

© Jean-Baptiste Carhaix© Ricard Terré

© à g. Jean-Baptiste Carhaix, à d. Ricard Terré

© Magali Lambert

© Magali Lambert

© Michel Vasset© Matthieu Gafsou

© à g. Michel Vasset, à d. Matthieu Gafsou

© Cha Gonzalez

© Cha Gonzalez

Image d’ouverture : © Cyril Abad

Explorez
La sélection Instagram #464 : à vos marques, prêt·e, partez !
© Scott Boldt Lotz / Instagram
La sélection Instagram #464 : à vos marques, prêt·e, partez !
Le compte à rebours est lancé. Dans trois jours, les Jeux olympiques de Paris 2024 s’ouvriront sur la Seine. Pour marquer cet événement...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
© Rafael Fabrés
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
Dominik Scharf et Rafael Fabrés, nos coups de cœur de la semaine, enregistrent le monde grâce à leur boîtier. Le premier se considère...
22 juillet 2024   •  
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l'histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Yevonde Middleton Vivex, *John Gielgud as Richard II in 'Richard of Bordeaux'*, 1933 by colour print NPG x11658. © National Portrait Gallery, London
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l’histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Jusqu’au 18 novembre, les 1 200 mètres carrés du deuxième étage du Centre Pompidou-Metz se transforment en une promenade temporelle pour...
20 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Les Cowboys Créoles dans l'objectif de Chloé Kerleroux
© Chloé Kerleroux
Les Cowboys Créoles dans l’objectif de Chloé Kerleroux
Avec la série Cowboys Créoles, Chloé Kerleroux rend hommage à la figure du vacher noir, personnage emblématique de l’histoire...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
© Chloé Lamidey
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
Chiens, chats, ours, éléphants ou encore pigeons, apprivoisés, sauvages ou même espions, parmi les séries présentées sur les pages de...
À l'instant   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #464 : à vos marques, prêt·e, partez !
© Scott Boldt Lotz / Instagram
La sélection Instagram #464 : à vos marques, prêt·e, partez !
Le compte à rebours est lancé. Dans trois jours, les Jeux olympiques de Paris 2024 s’ouvriront sur la Seine. Pour marquer cet événement...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Dans l’œil de Juliette-Andréa Élie : éprouver le paysage qui se transforme
© Juliette-Andréa Élie, œuvre réalisée dans le cadre d'une résidence au musée Nicéphore Niépce
Dans l’œil de Juliette-Andréa Élie : éprouver le paysage qui se transforme
Cette semaine, plongée dans l’œil de Juliette-Andréa Élie. Au moyen de diverses techniques, la photographe et plasticienne compose des...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
© Rafael Fabrés
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
Dominik Scharf et Rafael Fabrés, nos coups de cœur de la semaine, enregistrent le monde grâce à leur boîtier. Le premier se considère...
22 juillet 2024   •