Paisibles

22 décembre 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Paisibles

Une nouvelle fois, Can Dagarslani illustre la fragilité humaine avec Serenity. À l’image apparaissent deux modèles identiques : sa marque de fabrique. Cette série est leur terrain de jeu, la cour de récréation de deux personnes âgées en short et chaussettes à rayures. Par ce parti pris profond sur un thème espiègle, Can fait souffler un vent léger sur la supposée sérénité des personnes âgées.

Serenity se concentre sur la symétrie, l’asymétrie et le jeu qui se joue lorsque les corps se confondent.”, a t-il raconté à Fisheye. En s’amusant avec des gants ou une bouée gonflable, Adolfo et Gertrude crée des compositions esthétiques aux couleurs naturelles.

Photo tirée de la série "Serenity" / © Can Dagarslani
Photo tirée de la série “Serenity” / © Can Dagarslani

À l’heure où le calme est difficile à trouver, Can Dagarslani estime que la sérénité est éclipsée par les normes du monde moderne. Il a tenu à retranscrire la paisibilité qui viendrait en vieillissant. Le photographe rêvait, depuis toujours, d’un projet où faire poser des modèles âgés. Serenity dévoile deux personnages habillés et positionnés de la même manière, particulièrement sereins.

Photo tirée de la série "Serenity" / © Can Dagarslani
Photo tirée de la série “Serenity” / © Can Dagarslani

La formation d’architecte de l’artiste se ressent dans le choix du décor, l’école Bauhaus à Dessau. Blanc et minimaliste, le bâtiment contraste avec les bleu, rouge et jaunes vifs portés par les personnages. L’amour de l’artiste pour l’urbanisme et l’architecture saute aux yeux dans ces compositions bizarres et sarcastiques. Les relations humaines, la fragilité des frontières sociales, l’amour et l’identité sont des thèmes qu’il affectionne particulièrement.

can_dagarslani01
Photo tirée de la série “Serenity” / © Can Dagarslani
can_dagarslani02
Photo tirée de la série “Serenity” / © Can Dagarslani
can_dagarslani03
Photo tirée de la série “Serenity” / © Can Dagarslani

 

can_dagarslani04
Photo tirée de la série “Serenity” / © Can Dagarslani
Fisheye Magazine | Paisibles
Photo tirée de la série “Serenity” / © Can Dagarslani
Fisheye Magazine | Paisibles
Photo tirée de la série “Serenity” / © Can Dagarslani
can_dagarslani07
Photo tirée de la série “Serenity” / © Can Dagarslani
can_dagarslani09
Photo tirée de la série “Serenity” / © Can Dagarslani
can_dagarslani10
Photo tirée de la série “Serenity” / © Can Dagarslani
can_dagarslani11
Photo tirée de la série “Serenity” / © Can Dagarslani

En (sa)voir plusL’intégralité de la sérieLe site de Can DagarslaniSon compte Instagram

Explorez
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
100% L'EXPO : immersion magnétique dans l'art émergent
© Daria Svertilova, Maisons éphémères, 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L'EXPO
100% L’EXPO : immersion magnétique dans l’art émergent
En accès libre et gratuit, le festival 100% L’EXPO revient pour une 6e édition au sein de la Grande Halle ainsi qu’en plein air dans le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
Tarek Mawad et les mouvements des corps
À l’instar de ses muses, Tarek Mawad, photographe de mode germano-égyptien, est porté par un mouvement permanent.
05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot