Paris

04 septembre 2015   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Paris

Léo Berne

« Je suis un constant touriste, j’ai toujours un appareil sur moi. En plus de vouloir figer de jolies images, je m’efforce comme de nombreux photographes à trouver le merveilleux dans le banal. Paris est une ville qui m’inspire peu car elle représente le quotidien. Elle me semble dure à photographier: son identité est tellement forte qu’il est difficile de sortir de l’effet “carte postale”. Avoir un appareil sur moi me force à chercher constamment à la regarder sous un autre angle. »

Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Fisheye Magazine | Paris
Image extraite de la série “Paris” / © Léo Berne
Explorez
Massimiliano Perasso ou les larmes sublimes de la mélancolie
© Massimiliano Perasso
Massimiliano Perasso ou les larmes sublimes de la mélancolie
Dans l'objectif de Massimiliano Perasso, il y a « la vie en marge, le long des frontières », déclare celui-ci. Né à Genève, en Italie, ce...
21 novembre 2023   •  
Écrit par Milena Ill
La sélection Instagram #221
La sélection Instagram #221
Le mardi, on vous propose de faire le plein d'inspiration ! Street photo, poésie, ou engagement, chacun pourra s'y retrouver avec notre...
26 novembre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #220
La sélection Instagram #220
Explorations urbaines, portraits atypiques et panoramas dépaysants… Les photographes de cette sélection Instagram #220 nous emmènent loin...
19 novembre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #217
La sélection Instagram #217
Tendres rêveries et mises en scène énigmatiques composent cette sélection Instagram #217. Un ensemble dépaysant, nous invitant à oublier...
29 octobre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes s’attachent à rendre visibles des sujets méconnus ou peu représentés.
03 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
© Paul Wolff, « Femme en maillot de bain avec ombres de plantes », 1932, tirage d'origine, Collection Christian Brandstätter / Courtesy of Pavillon Populaire
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
Chaque saison fait fleurir de nouvelles expositions. À cet effet, la rédaction de Fisheye a répertorié toute une déclinaison...
01 mars 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
© Henri Kisielewski
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
Expositions, immersion dans une série, anecdotes, vidéos… Chaque mois, la rédaction Fisheye revient sur les actualités photo qui l’ont...
01 mars 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
29 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina