Pauline Beugnies et Sanne De Wilde : grandes gagnantes des NPPA 2013

29 avril 2014   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Pauline Beugnies et Sanne De Wilde : grandes gagnantes des NPPA 2013
Les gagnantes du Prix Nikon de la Photo de presse dévoilent les dessous de leurs reportages. Découvrez leurs photos ici !

© Sanne De Wilde.

Le Prix Nikon de la photographie de presse belge (NPPA) a récompensé hier 6 photojournalistes, au FoMu, le Foto Museum d’Anvers. 

IMG_3456
© Cathy Dogon.

Pauline Beugnies et Sanne De Wilde sortent grandes vainqueresses (eh oui !) de cette 36e édition. Elles commentent leurs images pour Fisheye.

Pauline Beugnies, Nikon Press Photo Award 2013

J’ai été surprise de gagner parce que mon sujet n’est pas chaud, comme pouvait l’être celui de Colin. C’est une forme d’intelligence qu’a eue le jury de sélectionner un travail moins sensationnel que d’autres.”

739-2-p18go6q33014u8e8v3dt1qq11sccl
© Pauline Beugnies.

Pauline Beugnies a promené son regard plein de poésie à Barki en Palestine et sur la frontière qui délimite Israël de la Cisjordanie. 

En se rendant au FoMu, elle pensait simplement assister à la remise des prix. Elle ne savait pas qu’elle avait été sélectionnée parmi plus de 100 photographes dans la catégorie des plus de 30 ans.

À travers 10 photographies prises avec un Hasselblad (un argentique au format carré 6/6 des années 50), elle a transmis l’histoire incroyable de ce petit village “de moins de 1 000 habitants” qui a réussi à braver les lois. “Un mec un peu illuminé a réussi à tirer son épingle du jeu en 1948″, explique-t-elle. “Il a négocié le droit de ce village à disposer de ses terres et à ne pas subir la frontière.”

 En montrant ses photos, elle s’arrête sur celle-ci : “Cette image est forte. Elle représente une femme et son mari, un activiste politique de l’époque.

Battir, l'intifada verte
© Pauline Beugnies.

Sanne De Wilde, Prix Espoir des moins de 30 ans

Ça peut paraître commun chez nous, parce que l’on est tous blancs. On ne le remarque que très tard chez certains enfants. Mais dans un endroit comme Samoa, ce n’est pas évident”. Une série qui saisit par les contrastes.

Kekea Samoa
© Sanne De Wilde

Sanne De Wilde a capturé le quotidien des albinos de l’île de Samoa, dans l’océan Pacifique. 

Elle a consacré une grande partie de son projet à l’éducation. Là-bas, les enfants albinos sont traités exactement comme les autres.

C’est très bien dans un sens, car il n’y a aucun problème d’intégration. Mais ils ont besoin de dispositifs exceptionnels et les institutions ne les mettent pas en place, simplement parce qu’elles les ignorent.

Du coup, elle s’y est collé elle-même. “J’ai fait le tour des écoles de l’île pour expliquer aux directeurs que les albinos ne pouvaient pas porter des uniformes à manches courtes, ou devaient être sur les premiers rangs de la classe pour bien voir.” Elle a aussi permis aux familles de se rencontrer lors d’un shooting photo. 

Kekea Samoa
© Sanne de Wilde

C.D.

Explorez
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Les coups de cœur #488 : Nika Sandler et Julien Athonady
© Julien Athonady
Les coups de cœur #488 : Nika Sandler et Julien Athonady
Nos coups de cœur de la semaine, Julien Athonady et Nika Sandler, emploient le médium photographique comme une manière d'entrer au plus...
15 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine