Pause méditative

15 février 2019   •  
Écrit par Anaïs Viand
Pause méditative

Suffo Moncloa, photographe espagnol de 40 ans, assemble dans son ouvrage Evidences 17 8 176 8 6 des images minimalistes et poétiques. Un voyage méditatif dans un quotidien que l’on ne regarde plus.

« Les images que je réunis dans cet ouvrage témoignent de la présence de la spiritualité dans la photographie », confie Suffo Moncloa. Connu pour ses photos de mode, ce photographe espagnol de 40 ans offre avec son premier ouvrage, Evidences 17 8 176 8 6, une pause méditative. Faisceaux lumineux, paysages envoûtants et compositions mystérieuses s’enchaînent dans un ouvrage graphique. À la première lecture, un étrange silence s’intalle. Où nous emmène-t-il ? À qui appartient cette masse colorée ? Et que symbolisent ces voitures fantomatiques ? On ne sait qui de l’homme ou de la nature mène la danse dans cet univers abstrait. Suffo Moncloa joue avec la lumière, la distance comme avec la perception du lecteur. Ses images épurées apparaissent alors comme des indices disséminés quelque part entre Madrid, Paris et l’Islande. Et l’essentiel n’est pas là car très vite, les questionnements s’effacent et laissent place à l’évasion.

« La photographie prend du temps », souligne le photographe espagnol. S’il pratique le 8e art depuis 13 ans, il lui a fallu du temps pour aller au-delà de l’apparente réalité et s’enthousiasmer devant la beauté du quotidien. Il partage avec ce livre « [sa] vision des choses et [sa]  façon de relier [ses] images entre elles. Nous vivons dans un monde saturé d’images, toutes les photos de ce livre font sens, c’est pourquoi je donne un titre à chacune d’entre elles ». Une expérience minimaliste s’ajoute à la quête poétique. L’ouvrage, souple, à la couverture très graphique accorde une place primordiale à l’image. Les clichés positionnés sur les pages de droite font face à leurs légendes, inscrites simplement, sur la page de gauche. Une joute visuelle qui repose l’esprit. Le tout forme un ensemble authentique et paisible invitant le lecteur à prendre une pose. Have a seat, take your time… Un voyage graphique délicieux dans lequel Suffo Moncloa dévoile son « approche intuitive et méditative de la photographie ».

Evidences 17 8 176 8 6, 50 €, 170 p.

© Suffo Moncloa

© Suffo Moncloa© Suffo Moncloa

© Suffo Moncloa

© Suffo Moncloa© Suffo Moncloa

© Suffo Moncloa

© Suffo Moncloa

© Suffo Moncloa

© Suffo Moncloa

Explorez
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
© Lauren Gueydon
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
Tetiana Tytova et Lauren Gueydon, nos coups de cœur de la semaine, s’intéressent toutes deux à la photographie de mode. La première s’en...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet