#Photographe confiné(e) : Arnaud Tinel

13 mai 2020   •  
Écrit par Cassandre Thomas
#Photographe confiné(e) : Arnaud Tinel

Fisheye continue à vous donner la parole après le confinement. Chaque semaine, découvrez des photos et son auteur(e). Confiné en famille au Havre, Arnaud Tinel a mis à contribution sa communauté Instagram pour réaliser des scènes remplies d’humour.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis un photographe indépendant de 45 ans installé au Havre. J’ai intégré l’agence Hans Lucas il y a quelques mois.

Comment as-tu vécu ton confinement ?

Je suis en bonne santé, donc je l’ai bien vécu. J’ai profité de cette situation inédite pour sortir de ma zone de confort.

Qu’as-tu appris sur ta pratique photo en cette étrange période ?

J’ai découvert une grande souplesse de mon imaginaire. Et, dans mon cas j’ai compris que la création passait d’abord par la contrainte et la frustration. Une forme de libération arrive ensuite.

J’ai réalisé une photo de famille dans notre salon le soir de la première allocution du président Emmanuel Macron à propos du coronavirus. Puis l’idée m’est venue de demander à mes abonnés Instagram de proposer un thème par jour. Le titre de cette série – Sans contact – fait référence à la distanciation sociale, à l’isolement, et à la communication digitale grandissante durant cet épisode historique. J’ai eu envie de réaliser des scènes qui seraient à la fois en décalage avec l’actualité anxiogène et morose mais aussi inéluctablement inscrites dans un temps qui ne ressemblera à aucun autre.

Si tu devais être confiné avec un ou une photographe, qui serait l’heureux.se élu.e ?

La talentueuse Laurence Geai. Elle est photojournaliste chez Divergence Images, j’aimerais qu’elle me raconte ses prises de vue, les unes après les autres.

Quel est ton mantra favori, histoire de rester optimiste ?

” God is my copilot 

Un dernier mot ?

L’imaginaire est une clé qui ouvre toutes les serrures.

© Arnaud Tinel

© Arnaud Tinel

© Arnaud Tinel

© Arnaud Tinel

Explorez
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
©Lydia Goldblatt
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
Lydia Goldblatt parle des mères, de la sienne qu’elle a perdue, de celle qu’elle est devenue. De ce deuil enduré alors qu’elle était déjà...
24 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Contenu sensible
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
© Jonas Van der Haegen
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
Collection imposante de polaroïds intimes, l’ouvrage Sunsets de Jonas Van der Haegen propose une relecture poétique d’un langage sexuel...
23 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
© Melody Melamed
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
Inspirée par une utopie où tout ne serait qu'harmonie, Melody Melamed compose Shangri-La: The Book of Skin, un ouvrage où les peaux...
23 mai 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Le Salon de la Photo présente les Zooms 2024 ! L’occasion de (re)découvrir Toujours Diane, le songe éveillé de Juliette Alhmah...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
©Lydia Goldblatt
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
Lydia Goldblatt parle des mères, de la sienne qu’elle a perdue, de celle qu’elle est devenue. De ce deuil enduré alors qu’elle était déjà...
24 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Malaga, 1966 © Joël Meyerowitz
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Il y a soixante ans, le photographe américain Joël Meyerowitz foulait le sol de la ville de Málaga, en Espagne. Cette année, du 15 juin...
24 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty