Please come back soon

12 septembre 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Please come back soon
Fille d’immigrés coréens, Janice Chung s’est rendue à Séoul pour la première fois il y a deux ans et en est revenue avec une série intimiste sur sa famille. Par Hélène Rocco.

La banlieue du Queens à New-York compte une grande communauté américano-coréenne. C’est là que Janice Chung a grandi. Il y a deux ans, elle a suivi sa mère Seung Sin à Séoul pour rencontrer sa famille pour la première fois. Sa jolie série, Please come back soon, expose les défis auquel elle a dû faire face pour s’adapter à cet autre mode de vie.

Au début, j’avais honte d’être incapable de parler avec eux mais les jours ont passé et j’ai réussi à améliorer mon niveau.”, se souvient la photographe. “Je me suis sentie à ma place pendant deux mois, en débit de la barrière de la culture. À ma grande surprise, je suis devenue très affectueuse avec mes grands-parents, comme le serait une enfant. En coréen, on appelle ça le aegyo.”

Image tirée de la série "Please come back soon" / © Janice Chung
Image tirée de la série “Please come back soon” / © Janice Chung

À travers ce projet, Janice raconte la Corée du Sud. “J’ai eu la chance d’être dans une famille très accueillante alors que certaines Américaines se font insulter parce qu’elles ne sont pas assez minces. La chirurgie esthétique est très courante dans le pays ce qui donne lieu à une grande conformité chez les jeunes. Je crois que c’est parce que le société ne tolère pas la différence. La pression sociale est extrêmement forte là-bas.”

Elle a néanmoins apprécié son séjour à la découverte de ses origines. De ses expériences culinaires, elle retient surtout le soondaeguk, une soupe au boudin noir. Janice chérit aussi ses souvenirs d’escapades en ville ou ses grandes randonnées dans les montagnes coréennes. “Les Coréens sont des montagnards. Je me rappelle qu’une fois ma mère m’a amené à Sokcho, dans le nord est du pays. (…) À un moment, on était vraiment épuisé et on a aperçu un groupe de septuagénaires hilares qui s’étonnaient d’être déjà arrivés en haut.”

Image tirée de la série "Please come back soon" / © Janice Chung
Image tirée de la série “Please come back soon” / © Janice Chung

En entamant ce voyage, Janice ignorait ce qu’elle allait trouver. “J’ai pris des photos sans réfléchir. Loin de New-York, j’étais libre et spontanée.” Elle prévoit d’y retourner pour continuer ce projet thérapeutique qui lui a permis de tisser des liens solides avec ses grands-parents.

please_come_back_soon_3please_come_back_soon_4please_come_back_soon_5please_come_back_soon_7please_come_back_soon_9please_come_back_soon_10please_come_back_soon_11please_come_back_soon_12please_come_back_soon_13please_come_back_soon_14please_come_back_soon_15please_come_back_soon_16please_come_back_soon_17please_come_back_soon_18

Propos recueillis par Hélène Rocco

En (sa)voir plus

→ L’intégralité de la série

→ Son site web

→ Son compte Instagram

Explorez
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
© Charlie Tallott
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
Le 15 mai 2024, à la Somerset House, le Photo London x Nikon Emerging Photography Award a annoncé son nouveau lauréat : Charlie Tallott....
16 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Notre sélection de livres photo consacrés à la communauté LGBTQIA+
© Momo Okabe
Notre sélection de livres photo consacrés à la communauté LGBTQIA+
Dans le prolongement de Fisheye #65, tout juste sorti en kiosque, nous avons sélectionné une série d’ouvrages photographiques consacrés à...
14 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #454 : un message d'absence
© Luma Koklova / Instagram
La sélection Instagram #454 : un message d’absence
L’absence évoque souvent un sentiment de vide, mais il peut aussi faire écho à un sentiment d’apaisement, de nature, ou de calme....
14 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
© Charlie Tallott
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
Le 15 mai 2024, à la Somerset House, le Photo London x Nikon Emerging Photography Award a annoncé son nouveau lauréat : Charlie Tallott....
16 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas