Résilience et résonances

29 mai 2020   •  
Écrit par Anaïs Viand
Résilience et résonances

Comment se préserver en temps de crise ? Morvarid K réfléchit sur la question depuis 2013, avec son travail intitulé Preserved for a better day. Une série à redécouvrir en écho à la crise du Covid-19.

« Il y a des jours où je manquais de motivation, et où je me demandais à quoi, tout ce que l’on fait, pouvait bien servir – de bonnes questions existentielles ! Et puis il y a des jours où je parvenais à avancer sur mes divers projets artistiques », lance Morvarid K, en souvenir du confinement. Des projets presque toujours marqués par l’engagement, la complexité humaine et la résilience. Fondamentales dans son œuvre, ces trois notions sont aussi intemporelles et universelles et ont particulièrement raisonné durant la crise du Covid 19. Un autre écho à l’actualité ? Preserved for a better day. Une série signée sept ans plus tôt, alors que l’Iran subissait une crise politique et sociale, prenant aujourd’hui un nouveau sens.

« À l’époque, je vivais à Téhéran et la pression géopolitique et l’embargo des États-Unis se faisaient vraiment sentir dans la vie quotidienne, les prix avaient flambé, beaucoup de produits étaient introuvables. C’était difficile et on sentait bien que les gens tenaient comme ils pouvaient, en espérant des jours meilleurs. J’avais l’impression de voir la carapace de chacun, bidouillée avec les moyens du bord », se souvient l’artiste. Morvarid K a photographié des Téhéranais masqués dans leurs intérieurs, devant se cacher pour être préservés. « À travers la métaphore du drap, je relate l’histoire d’individus contraints de vivre avec des restrictions  avec l’espoir d’être encore présent à l’arrivée des jours meilleurs », précise-t-elle. L’origine des crises diffère, et pourtant la symbolique est similaire. « La résilience, le fait d’être en suspens, et le besoin de continuer à avancer comme on peut font partie de notre vie et surviennent à différents moments, et sous diverses formes », conclut Morvarid K.

© Morvarid K

© Morvarid K© Morvarid K
© Morvarid K© Morvarid K

© Morvarid K© Morvarid K© Morvarid K

© Morvarid K

Explorez
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
© Andrea Sena
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Andrea Sena, qui s’est attachée à capturer la fête comme acte de résistance en temps de guerre. Pour...
19 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill