Sander Coers et la constance du souvenir

28 janvier 2022   •  
Écrit par Ana Corderot
Sander Coers et la constance du souvenir

« J’aime plonger le spectateur dans des mondes fantastiques, colorés et oniriques. Je cherche à dévoiler de la tendresse et de la tactilité. Travailler avec des techniques analogiques me permet de donner aux choses un aspect chaleureux, sécurisant et romantique » confie Sander Coers. Installé à Rotterdam depuis ses 18 ans, l’artiste s’est pris d’amour pour la photographie argentique au détour de ses soirées étudiantes. D’abord perçu comme un passe-temps, le médium est vite devenu un moyen pour lui de « travailler la notion de souvenir et sur la construction de [son] identité ». Dans sa dernière série Come home, il met en lumière le passage sensible à l’âge adulte d’un groupe d’hommes d’une vingtaine d’années, et montre comment les stéréotypes masculins ont influencé leurs comportements et expériences. S’inspirant des « échos de [sa] jeunesse », ses compositions s’imposent comme des instantanés empreints d’allégresse. Ici, les textures, les couleurs et les odeurs de nos étés vibrants s’incarnent dans le paysage et dans les corps illuminés, pour jamais ne s’effacer.

© Sander Coers© Sander Coers
© Sander Coers© Sander Coers
© Sander Coers© Sander Coers

© Sander Coers

 

© Sander Coers© Sander Coers

© Sander Coers

 

© Sander Coers© Sander Coers

 

© Sander Coers

 

 

© Sander Coers© Sander Coers

© Sander Coers

© Sander Coers

Explorez
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
L’écocide en ligne de mire
© Oleksandra Zborovska, When The River Left The Shores, 2023
L’écocide en ligne de mire
Ce terme est brutalement réapparu dans l’actualité avec la guerre en Ukraine et la destruction du barrage de Kakhovka, dans le sud du...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
© Abhishek Khedekar 2023 courtesy Loose Joints
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
Pendant plusieurs années, Abhishek Khedekar s’est immiscé dans le quotidien d’une communauté nomade indienne composée d’une centaine de...
28 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas