SONDAGE IFOP : Les femmes plus passionnées de photo que les hommes

05 novembre 2013   •  
Écrit par Fisheye Magazine
SONDAGE IFOP : Les femmes plus passionnées de photo que les hommes

Pour sa 3e édition, Fisheye a réalisé, en collaboration avec l’institut de sondage Ifop, une enquête* sur les Français et la photographie. 

Les résultats bousculent quelques idées reçues : 

• Les jeunes et les femmes sont les plus passionnés de photo. 

• Pour 75 % des possesseurs de Smartphone, ce dernier ne remplace pas leur appareil photo. 

Facebook est 10 à 20 fois plus utilisé pour le partage des images qu’Instagram, Twitter, Flickr ou Tumblr.

 

 Les femmes 20 % plus passionnées que les hommes 

La quasi-totalité des Français se plaît à prendre des photos, 95 % en font ; seules 5 % des personnes interrogées affirment ne jamais en réaliser. La photographie demeure avant tout un outil permettant de se souvenir d’événements passés (56 %) plutôt qu’un loisir (21 % la considérant comme une distraction), mais 16 % la décrivent comme une vraie passion. Cette posture est encore plus notable chez les plus de 65 ans, qui sont 62 % à y voir un outil, contre 10 % à la considérer comme une passion. Chez les femmes, c’est l’inverse, puisque que 18 % d’entre elles décrivent la photo comme une passion, contre 15 % chez les hommes. La plus forte proportion de passionnés de photo se trouve sur Instagram, avec 31 % des passionnés qui choisissent ce site pour partager leurs images.

Capture d’écran 2013-11-05 à 09.03.38

75 % des possesseurs de Smartphone ne délaissent pas l’appareil photo 

L’appareil photo reste indispensable et incontournable, le Smartphone n’étant qu’un complément à son usage : seul un Français sur cinq ayant un Smartphone considère que son téléphone multifonction a remplacé son appareil photo (21 %). Sur ce point, l’âge est déterminant : la tendance à voir dans le téléphone un substitut à l’appareil photo se réduit à mesure que l’âge des participants augmente (de 29 % chez les 18-24 ans à 17 % chez les 65 ans et plus). C’est particulièrement vrai chez les hommes de moins de 35 ans qui sont 35 % à avoir remplacé leur appareil photo par leur Smartphone. 

Encore une fois, les femmes sont plus fidèles à la photo, puisque seules 18 % d’entre elles ont abandonné l’appareil photo au profit du Smartphone, contre 24 % chez les hommes. Évidemment, les passionnés de photo sont les moins enclins à délaisser l’appareil photo, seulement 11 %.

Capture d’écran 2013-11-05 à 09.07.25

 

Facebook plus fort que les autres réseaux sociaux pour la photo 

Le partage privé des photos (mails, MMS) est nettement préféré aux réseaux sociaux, où tous les membres d’une même communauté peuvent avoir accès à des clichés personnels. Ainsi, si deux tiers des Français interrogés disent partager leurs photos par mail (66 %) et 41 % par MMS, seul un tiers d’entre eux les publie sur Facebook (33 %). L’usage d’autres réseaux sociaux (Instagram, Twitter, Flickr, Tumblr) est très marginal, 1 % à 4 % des Français les utilisant pour poster des photographies. Les personnes ayant un Smartphone sont plus enclines que les autres à faire connaître leurs images (71 % par mail, + 5 points par rapport à l’ensemble ; 57 % par MMS, + 16 points ; 42 % sur Facebook, + 9 points). C’est également vrai pour celles qui jugent la photographie comme une passion (73 % par mail, + 7 points ; 51 % par MMS, + 10 points ; 45 % sur Facebook, + 12 points). 

Encore une fois, l’âge et le sexe sont des éléments clivants de ces pratiques, le mail étant plus utilisé par les aînés (de 52 % chez les 18-24 ans à 76 % chez les 65 ans et plus) et notamment par les hommes (72 % des hommes de 35 ans et plus), tandis que le MMS est préféré par les plus jeunes (58 % chez les moins de 35 ans, contre 35 % chez les plus de 35 ans) et notamment par les femmes (65 % des femmes de moins de 35 ans). Quant au partage sur Facebook, sans surprise, il est davantage privilégié par les plus jeunes (de 62 % chez les 18-24 ans à 13 % chez les 65 ans et plus) et les employés (48 %, + 15 points par rapport à l’ensemble).

Capture d’écran 2013-11-05 à 09.11.37 

 *Fisheye s’est associé à l’Ifop pour ce sondage, où 1 012 personnes représentatives de la population française, âgées de 18 ans et plus, ont été interrogées. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI – Computer-Assisted Web Interviewing) du 10 au 14 octobre 2013.

Explorez
La sélection Instagram #421 : le temps des parapluies
© JoyZ Kwok/ Instagram
La sélection Instagram #421 : le temps des parapluies
Alors que le temps est aux bottes en caoutchouc et aux manteaux imperméables, notre sélection instagram #421 sort les parapluies !
26 septembre 2023   •  
Écrit par Lucie Guillet et Milena Ill
Rolling Paper #5 : les rêves éveillés de Francesco Merlini
© Francesco Merlini
Rolling Paper #5 : les rêves éveillés de Francesco Merlini
Dans "Better in the Dark than His Rider", Francesco Merlini dévoile un récit visuel intime et universel sur l’endormissement et les...
25 septembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Ee don tehm foh eat : À table, avec Ngadi Smart
© Ngadi Smart
Ee don tehm foh eat : À table, avec Ngadi Smart
Les œuvres de Ngadi Smart, révélatrices d’une multitude de couleurs et d’un certain goût pour le surréalisme, impressionnent. À...
23 septembre 2023   •  
Écrit par Milena Ill
Les extrêmophiles microscopiques d'Interspecifics Lab
© Interspecifics Lab
Les extrêmophiles microscopiques d'Interspecifics Lab
Créé en 2013 à Mexico, le collectif Interspecifics Lab étudie depuis ses débuts les différents phénomènes physiques, biologiques et...
21 septembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus #58 : Paola Paredes et la brutalité des thérapies de conversion
06:21
© Fisheye Magazine
Focus #58 : Paola Paredes et la brutalité des thérapies de conversion
C’est l’heure du rendez-vous Focus de la semaine ! Cette semaine, Paola Paredes revient sur Until You Change. Dans cette série, la...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Verzasca Foto Festival : la jeunesse comme terrain de liberté
© Mariam Mtsariashvili
Verzasca Foto Festival : la jeunesse comme terrain de liberté
Jusqu’au 7 octobre, le festival Verzasca Foto Festival accueille des jeunes photographes internationaux·les dans un cadre bucolique, où...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Costanza Spina
Les mises en scène engagées de Fatimazohra Serri
Red flags © Fatimazohra Serri
Les mises en scène engagées de Fatimazohra Serri
Âgée de 28 ans, la photographe marocaine Fatimazohra Serri utilise le médium comme un exutoire. De nature controversée, ses clichés...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Pour sa troisième vente aux enchères, l’AFP propose 200 tirages contemporains
Le détenteur du record du monde, Cochiti, le Whippet, saute dans l'eau pour enregistrer la distance de son saut lors du Dock Dogs West Coast Challenge à Bakersfield, en Californie, le 26 février 2016. - Le record du monde actuel est de 9,4 mètres. Le Dock Diving est un sport dans lequel des chiens s'affrontent pour gagner des prix en sautant d'un quai à l'autre dans une piscine. © Mark Ralston / AFP
Pour sa troisième vente aux enchères, l’AFP propose 200 tirages contemporains
À compter du 29 septembre 2023, l’Agence France-Presse présentera 200 tirages de collection au Quai de la Photo. Répondant à la...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet