Song Blues par Ella Bats : positives vibrations

03 août 2023   •  
Écrit par Milena Ill
Song Blues par Ella Bats : positives vibrations
© Ella Bats
© Ella Bats
© Ella Bats

Dans ­l’obscurité­ de ­la ­nuit,­ un ­être ­danse.­ La­ puissance­ de­ son­ élan,­ son ­infime tremblement­ et­ son souffle­ habillent­ la ­profondeur­ de ­l’espace.­ Tout­ cela,­ Ella Bats ­le ­capture­ en ­une ­formidable chorégraphie­ photographique.­ « Avec Song­ Blues, j’ai voulu parler du corps qui s’exprime lui-même sans langage », confie-t-elle.­ Après­ l’explosion­ de­ couleurs­ de­ ses­ premiers­ travaux,­ sa­ nouvelle­ série explore­ la­ luminescence­ des­ choses.­ L’artiste­ emploie­ ici­ des­ tonalités­ sombres,­ doucement­ satinées.­ « J’ai désiré travailler sur ces zones de chaleur qui circulent à l’intérieur de soi. Explorer la matière vivante et vibrante du corps », ­explique-t-elle.­ Avec la ­peinture­ et ­le­ maquillage­ phosphorescent­ qui­ parcourent ­la­ peau­ du modèle,­ son­ œuvre­ graphique­ – avec ses ­liés­ et­ déliés,­ ses­ pleins­ et­ ses­ vides contradictoires­ redessine ­les­ frontières­ entre ­l’intérieur­ et­ le­ hors­ de­ soi.­

Diplômée­ de ­Gobelins ­Paris­ et­ des­ Arts­ appliqués,­ Ella­ Bats,­ la­ trentaine, se définit­ comme photographe. « Je tiens cependant à dire que j’ai une nouvelle vision du médium, que j’explore de façon détournée grâce à ma formation en peinture », déclare-t-elle.­ Cette­ passionnée­ de ­musique­ et ­de graphisme« en perpétuelle recherche de rythme entre les sens, les formes, les nuances et les lignes sinueuses »,­ s’oriente­ au­ fil­ du­ temps­ vers­ l’abstraction. ­Sa ­matière­ première,­ ce­ sont­ les­ corps,­ leurs vibrations­ et­ leurs­ ondes­ qui­ font­ rayonner lumière­ et­ couleurs.­ Les­ formes­ qu’elle­ sonde­ et­ retouche numériquement­ –­ par superposition,­ multiplication­ et ­fusion­ – ­deviennent ­les ­métaphores­ visuelles­ de la­ libération­ de­ soi.­ Inspirée­ par­ des­ légendes­ de­ la ­danse contemporaine­ telles­ que Pina ­Bausch­ ou Ohad­ Naharin,­ la­ jeune­ autrice­ laisse son modèle « vibrer de lui-même librement », et ­s’abandonne­ elle-même­ à ­une ­sorte ­de ­méditation­ par la création.

Ella ­Bats­ inspecte l’invisible­ et ­le ­symbolique­ – ­la­ lumière­ et ­les ténèbres à ­l’intérieur­ de ­nous, l’émanation de nos émotions et de nos sentiments. Si pour sa série précédente Adam & Adam, la référence­ biblique ­était­ évidente, ­le blues­ ici­ mis­ en ­scène­ n’en­ est­ pas­ moins­ empreint­ de­ mysticisme­ et­ de spiritualité.­ Pouvez-vous sentir­ le ­feu­ et­ la­ marée,­ la ­roche ­et­ la­ forêt,­ le ­vent ­et le sable­ danser­ en nous-mêmes ­?­ Song Blues­ nous­ rappelle­ combien­ nous­ sommes­ proches­ de ­la­ guerre­ et­ de ­la­ paix, que les­ éléments­ se ­livrent ­bataille­ depuis­ des millénaires,­ et­ que ­tout­ cela­ nous­ l’éprouvons­ dans notre corps.­ 

© Ella Bats
© Ella Bats

En 2021, un article sur les premières séries d’Ella Bats paraissait dans Fisheye n°49. « Voir quelqu’un poser des mots sur mon travail rendait mes projets plus réels », ­confie-t elle.­ Depuis, elle­ a multiplié­ sa­ présence­ aux­ festivals ­(MAP ­et­ Hyères),­ aux­ salons­ de mode­ (Tranoï­ Women­ March),­ et­ a­ exposé­ dans­ des­ espaces­comme­ la­ Samaritaine. Parfois­ conçues­ dans ­des­ formats géants, ses ­images ­sont ­pensées­ dans­ l’espace­ et dans ­leur­ porosité ­avec les­ autres­ médiums, comme ­la­ peinture­ ou ­le­ design.­ Son dernier solo show­ est­ présenté­ à­ la­ Ellia­ Art­ Gallery,­ à ­Paris (jusqu’au­ 30 août),­ et­ la ­jeune artiste ­prépare ­également­ une ­nouvelle­ série inspirée­ par­ le­ paysage­ et­ la­ corporalité,­ en­ duo­ avec ­la­photographe­ Alice­ Tremblot.­

© Ella Bats
© Ella Bats

© Ella Bats
À retrouver dans
Fisheye Magazine #60 10 ans
Fisheye Magazine #60 10 ans
« Nous y voilà. 10 ans. 60 numéros. 9 000 pages – sans compter les hors-séries et les livres. Plus…
Juillet 2023
Explorez
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
100% L'EXPO : immersion magnétique dans l'art émergent
© Daria Svertilova, Maisons éphémères, 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L'EXPO
100% L’EXPO : immersion magnétique dans l’art émergent
En accès libre et gratuit, le festival 100% L’EXPO revient pour une 6e édition au sein de la Grande Halle ainsi qu’en plein air dans le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
Tarek Mawad et les mouvements des corps
À l’instar de ses muses, Tarek Mawad, photographe de mode germano-égyptien, est porté par un mouvement permanent.
05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine